Connect with us

Uncategorized

Les salaires des dirigeants des 120 plus grosses entreprises françaises ont augmenté de 2% en 2019, indique Proxinvest

La surprise vient des salaires des très grands patrons du CAC40 qui ont baissé de 10%. Les rémunérations des dirigeants des 120 plus grosses entreprises françaises ont augmenté de 2% en 2019, selon le rapport annuel du cabinet Proxinvest, spécialisé dans le conseil aux actionnaires que franceinfo a pu consulter. Leur rémunération médiane s’établit désormais à…

Published

on

Les salaires des dirigeants des 120 plus grosses entreprises françaises ont augmenté de 2% en 2019, indique Proxinvest

La surprise vient des salaires des très grands patrons du CAC40 qui ont baissé de 10%. ,

La surprise vient des salaires des très grands patrons du CAC40 qui ont baissé de 10%. 

Les rémunérations des dirigeants des 120 plus grosses entreprises françaises ont augmenté de 2% en 2019, selon le rapport annuel du cabinet Proxinvest, spécialisé dans le conseil aux actionnaires que franceinfo a pu consulter. Leur rémunération médiane s’établit désormais à 3 millions d’euros.

« Quand on regarde l’échantillon des dirigeants des 120 premières sociétés françaises, 60 – donc la moitié d’entre eux – sont payés moins de 3 millions d’euros. 36 se situent entre 3 et 5 millions d’euros, 20 touchent entre 5 et 10 millions d’euros et il y en a 4 qui sont au-dessus de 10 millions d’euros », précise Loïc Dessaint, le directeur général de Proxinvest. À noter que les salaires peuvent monter jusqu’à 24,7 millions comme c’est le cas pour le patron de Dassault Système.

Contrairement à cette augmentation, les salaires des très grands patrons, ceux du CAC40, sont – eux – en baisse de 10% alors qu’ils avaient atteint des records en 2018. Une baisse qui étonne Loïc Dessaint car, en 2019, le contexte de la pandémie n’était pas encore présent en France. Pourtant, les bonus annuels ont baissé de 8% sans réelle explication. Dans trois cas, il y a même eu une absence total de bonus annuel (pour Atos – Thierry Breton nommé commissaire européen a refusé tout bonus – EssilorLuxxottica et Sanofi).

Pour voir les effets de la pandémie sur les entreprises, il faudra attendre les bilans 2020 de ces dernières.

,