Connect with us

Uncategorized

Ski alpin : le Français Alexis Pinturault remporte le géant parallèle de Lech en Autriche

La Français Alexis Pinturault s’est imposé sur le Géant parallèle de Lech en Coupe du Monde de ski ce vendredi. Il a dominé son rival Henrik Kristoffersen en finale. Alexis Pinturault prend ainsi la tête du général après deux épreuves. Il abhorre le format du parallèle, trop dangereux selon lui. Pourtant, Alexis Pinturault y brille, comme…

Published

on

Ski alpin : le Français Alexis Pinturault remporte le géant parallèle de Lech en Autriche

Bien qu’il ne soit pas à l’aise sur ce format où deux skieurs s’affrontent sur deux pistes parallèles, le Français a remporté son 30e succès en carrière en Coupe du monde…,

La Français Alexis Pinturault s’est imposé sur le Géant parallèle de Lech en Coupe du Monde de ski ce vendredi. Il a dominé son rival Henrik Kristoffersen en finale. Alexis Pinturault prend ainsi la tête du général après deux épreuves.

Il abhorre le format du parallèle, trop dangereux selon lui. Pourtant, Alexis Pinturault y brille, comme le montre sa victoire au Géant parallèle de Lech ce vendredi, sa 30e  en Coupe du monde. Le Français a dominé en finale son grand rival norvégien Henrik Kristoffersen. Deuxième temps des qualifications, le Français âgé de 29 ans a réalisé un parcours sans faute des 8es jusqu’à la finale remportée pour 11 centièmes de seconde. L’Allemand Alexander Schmid termine à la 3e place. 

Après sa 4e place sur le géant d’ouverture à Sölden (Autriche) en octobre, sa victoire offre à Alexis Pinturault le dossard jaune de leader du classement général de la Coupe du monde dès la 2e course de la saison avec 150 points devant Kristoffersen (125 points). Le tenant du titre du gros globe norvégien Aleksander Aamodt Kilde a été éliminé en 8es de finale, prenant la 14e place.

Réactions

Alexis Pinturault, vainqueur de l’épreuve : « Les victoires, c’est ce pourquoi je m’entraîne, c’est toujours exceptionnel d’aller les chercher. A la fin de la journée j’étais cuit avec l’enchaînement des manches, j’étais encore essoufflé lors de mes départs. J’en suis à 30 victoires (en Coupe du monde) ça commence à faire un nombre sympa et j’en suis fier, j’espère continuer comme ça (…) Quand j’ai vu que j’affrontais Henrik (Kristoffersen, son grand rival) ça m’a fait plaisir, je me suis dit que ce serait une belle finale. Une victoire contre un concurrent direct a toujours un impact psychologique. C’est une bonne lancée avant la suite et un mois de décembre très fourni. »

,

Continue Reading
Comments