Connect with us

Jamra rejette toutes formes de suivisme aveugle dans cette affaire

Published

on


JAMRA a une « position tranchée, seulement si borom niaari tour-yi« , entend-t-on par-ci. « JAMRA doit avoir le courage de dire la vérité à Kara« , nous apostrophe-t-on par-là. Erreur! Les positions de JAMRA ne sont pas « uniquement intransigeantes sur les GORDJIGUÉNES« , comme nous le reprochent, à tort, certains. Mais aussi, entre-autres, sur les LOBBIES MAÇONNIQUES, qui avaient même intenté un procès retentissant à JAMRA, en 1985. Et que nous avons gagné, avec les soutiens déterminants des Khalifes Mame Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane, Serigne Abdoul Ahad Mbacké de Touba, Baye Seydi Thiaw Laye de Yoff.

QU’ON NOUS ÉPARGNE donc ces insinuations simplistes et défaitistes, du genre : « Pourquoi JAMRA ne dit pas ceci ou cela sur KARA… » Ce n’est pas ce dernier (et il le sait bien) qui pourra faire CHANGER D’UN IOTA la ligne éditoriale des légitimes combats que JAMRA mène depuis sa création, en février 1983.

LES FRANCS-MACONS sont dix mille fois PLUS DANGEREUX QUE SERIGNE MODOU KARA. Et tout le monde sait que certaines Loges maçonniques n’hésitent pas à faire assassiner lâchement leurs détracteurs. Est-ce que pour autant les camarades de combat du regretté fondateur de JAMRA ont fui le champ de bataille, comme d’autres l’ont fait, par ailleurs, après la mort suspecte de Abdou Latif Guéye? Bien au contraire !
RAPPELONS que JAMRA a été la première organisation sénégalaise à avoir publié une déclaration d’alerte, et à être montée au front contre la tenue de ce fameux congrès que 600 loges maçonniques africaines, malgaches et mauriciennes avaient voulu organiser au King Fahd Palace de Dakar, les 02 et 03 février 2018.
PAR LA GRÂCE D’ALLAH, en unissant nos forces à celles de 34 autres organisations socio-religieuses, notre coalition a finalement réussi à faire ANNULER, par arrêté préfectoral en date du 31 janvier 2018, ces assises sataniques, qui ne cachaient pas leurs intentions de remettre en causes les nobles enseignements de Bamba, Maodo, Baye Niasse, Baye Laye.

C’EST À CONTRE-COEUR que ces lobbies obscurantistes, parrainés par le Grand-Orient de France (la Loge maçonnique la plus islamophobe d’Europe) durent battre en retraite et se résigner à transférer leurs congrès maléfiques à Pointe-Noire, au Congo. CONTRAIREMENT donc à ce qu’argumentent certains, insinuant que « JAMRA caresse la vérité dans le sens du poil… ». Ou encore que « JAMRA aurait mieux fait de s’abstenir sur l’affaire Kara… », etc., nous rappelons que SERIGNE MODOU KARA NE PÈSE ABSOLUMENT RIEN DU TOUT, comparativement à la dangerosité de certaines Loges maçonniques, dont la plupart s’apparentent, au vue de leurs obscures parcours, à de véritables organisations criminelles. Est-ce que, pour autant, JAMRA et ses alliés ont cessé de dénoncer leurs prosélytismes malsains, qui ont réussi à égarer et à extirper de leur religion, ici au Sénégal, de nombreux étudiants auxquels on a fait miroiter monts et merveilles ?

POUR EN REVENIR à ces fameux « centres de rééducation » de Serigne Modou Kara Mbacké, nous rappelons que JAMRA, qui n’a pas l’habitude de faire du « ma riireu ndo » (hurler aveuglément avec les loups) ne laissera à PERSONNE la prérogative de lui DICTER une quelconque ligne de conduite.

D’AUTANT que JAMRA, après avoir fustigé dans plusieurs médias et autres sites web (Rfm, WalfTv, RewmiFm, Rdv, DunyaFm, DakarBuzz, BpActu, etc…) l’inadmissible détournement des objectifs sociaux que s’étaient initialement assignés ces centres ; et après avoir publiquement félicité la Brigade de Recherche pour son excellent travail d’investigation, condamné énergiquement les ignobles maltraitances dont les jeunes pensionnaires de ces sites ont fait l’objet; et dénoncé et CONDAMNÉ sans équivoque le trafic de DROGUE qui s’y déroulait – fléau que JAMRA est LA SEULE, sur les 125 organisations socio-religieuses que compte le Sénégal, à avoir régulièrement combattu, et À VISAGE DÉCOUVERT, au point de l’avoir fait CRIMINALISER, par la loi numéro 2007-31, dite « Loi Latif Guèye » (lequel y aura finalement laissé sa vie); JAMRA se REFUSERA donc de faire preuve d’une quelconque MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE et morale, consistant à vouloir FAIRE TABLE-RASE sur ces milliers de cas de jeunes paumés que Serigne Modou Kara aura réussi, depuis 1995, à faire sortir de l’ENFER DE LA TOXICOMANIE et à libérer de L’ESCLAVAGISME DE LA DROGUE. D’autant que JAMRA en a été plusieurs fois témoin oculaire.

L’ISLAM bannit toutes formes de NIHILISME et de DÉNÉGATIONS MALVEILLANTES des bonnes œuvres d’autrui. Que ce soit pour des raisons occultes ou en représailles à de quelconques rancœurs longuement contenues.JAMRA n’a pas été créée pour faire du SUIVISME AVEUGLE derrière qui que ce soit. Encore moins en se réfugiant derrière cette tendance bien sénégalaise à vouloir jeter systématiquement en pâture à l’opinion tout citoyen dont on aura relevé une séquence négative dans son parcours terrestre, en ENTERRANT FROIDEMENT tout ce qu’il aura fait de POSITIF et de BIEN pour son pays et ses compatriotes.
JAMRA ne mange pas de ce pain-là ! JAMRA est restée (et restera) CONSTANTE et SOUVERAINE dans ses choix et prises de positions sur les questions sociétales ou les enjeux nationaux majeurs. Et continuera d’assumer LIBREMENT ses choix, comme elle a eu le faire depuis qu’elle a été portée sur les fronts baptismaux en fevrier 1983, soit 38 de combats et de réalisations concrètes. Et toujours à visage découvert !

JAMRA a toujours été constante dans cette posture. Comme lors du tollé suscité par notre position sur l’affaire Alioune Abatalib Samb, alias INO, ce célèbre agresseur et dangereux braqueur de stations d’essence, honni et rejeté par la société sénégalaise. JAMRA, se fondant sur les sublimes enseignements que le Prophète Mouhammad (psl) a toujours prodigués à ses « saabas » (compagnons), notamment lorsque ces derniers étaient sur le point de tuer un ivrogne qui venait d’uriner dans la Sainte Mosquée de Médine, avait, à la surprise générale, tendu UNE MAIN

FRATERNELLE au gangster INO, que Latif Guèye a su encadrer avec bienveillance pour l’aider à changer, à se reconvertir, à se réconcilier avec la société. Avec Dieu.

AVANT son rappel à Dieu, le 29 janvier 2005, cet ancien bandit de grand chemin aura réussi, toujours sous le parrainage de JAMRA, à se métamorphoser complètement. INO s’était en effet résolument remis sur le chemin de « Siratal Mustakhîm », la Voie de la Droiture et du Salut Éternel. Il est parvenu à mémoriser les 114 sourates du Saint Coran. Et ne ratait plus aucune de ses cinq prières quotidiennes. Qu’Allah couvre son âme de Son Manteau de Miséricorde.

LE MESSAGER D’ALLAH (psl) recommande au Croyant de « ne JAMAIS rejeter personne« . D’avoir toujours, dans ses relations avec ses congénères, l’HUMILITÉ et le PARDON en bandoulière. Car l’Omniscient Sait que nous sommes TOUS DES ÊTRES IMPARFAITS, qui commettons continûment des PÉCHÉS. Par conséquent, « le Croyant doit ÉVITER DE SE CROIRE MEILLEUR QUE SON PROCHAIN« , disait souvent le Messager d’Allah (psl).
« SI VOUS VOULEZ qu’Allah vous fasse miséricorde, faites également miséricorde aux autres« , enseignait-il sans relâche. Notamment à ces partisans qui voulaient exercer des actions de représailles sur des mécréants khoureychites, qui avaient jeté des cailloux et insulté de père et de mère le Messager d’Allah (psl), lors de son départ en exil forcé, de la Mecque vers Médine.

LE PROPHÈTE Mouhammad (psl) eut la même attitude à l’égard de ceux qui lui reprochaient d’avoir coopté dans son staff Omar Boun Khatab, accusé d’avoir assassiné sa propre fille. Comme beaucoup de Quraych de l’époque, Omar participait aux persécutions des musulmans et fut l’un des plus féroces opposants à l’islam. Son esprit ethniciste le poussait à continuer à défendre les traditions ancestrales de son clan, comme l’idolâtrie, le « shirt » (bokaalé).

SA HAINE envers le Prophète Mouhammad (psl) le poussa même à se charger de torturer une servante qui s’était convertie à l’Islam, afin de lui faire renier sa nouvelle foi. Oumar Boun Khatab fût l’auteur de plusieurs persécutions sanglantes contre des Musulmans. Il entra dans une colère noire, qui le poussa même à envisager de tuer le Prophète, lorsqu’il apprit la conversion de sa sœur, Fatima bint Khattâb, et du mari de celle-ci à l’Islam. Omar boun Khatab eut une réaction violente, en frappant sa soeur au visage avec un objet qu’il avait en main, la faisant saigner abondamment… Bref, comme tout le monde le sait, Oumar fut finalement un des plus éminents « saabas » (compagnon) du Prophète Mouhammad (psl). Il devient calife en succédant à Abou Bakr. Et dirigea toute la Oumma islamique pendant 10 ans.

L’ISLAM « dou ay wakhi késsé, ay dieuf leu » ! La dernière religion révélée n’est pas que théorique. Elle nous inculque des valeurs de Pardon, de Paix, de Concorde. Elle enseigne l’Entraide et la Solidarité active entre humains.

LE TABLEAU de bord dont s’est toujours inspiré JAMRA, ne sont donc pas les « ma riireu ndo » ni les préjugés sociaux, encore moins les « qu’en dira-t-on« . Mais plutôt les sublimes enseignements du Saint Coran et les nobles recommandations de la « Sunnatoul Nabawi », la Règle de Vie de la Meilleure des Créatures, Seydouna Mouhammad, salla laahou aleyhi Wa salam.

QUE L’ON LAISSE donc la Justice faire sereinement son travail, pour tirer au clair cette terrible affaire de « centre de rééducation », qui indispose tout le monde. Mais que l’on cesse également de vouloir enterrer vivant un compatriote que nulle d’entre-nous n’a le pouvoir ni la prérogative de juger. Encore moins de décréter si son « imaane », sa foi en Dieu, est sincère ou pas. Un peu d’humilité ne nous ferait pas de mal.
Que la Paix soit sur vous.
 
Dakar, le 05/12/2020
Bureaux exécutifs de
JAMRA et MBAÑ GACCE
 

Continue Reading
Comments