Connect with us

Politique

Robert Bourgi fait des nouvelles révélations

Published

on


Dans un entretien accordé à nos confrères du quotidien le Soleil,  Robert Bourgi, est revenu sur le ralliement de Idrissa Seck. Pour lui, le Président Macky Sall est à applaudir dans sa volonté d’ouvrir encore un peu plus l’exercice du pouvoir aux personnalités de l’opposition en appelant à dialogue un Dialogue national.

 » À cet effet, un organisme avait été créé et un sage reconnu par tous avait été porté à la tête de cette institution : Famara Ibrahima Sagna, président honoraire du Conseil économique et social. Les initiés savent le rôle de conciliateur et de faiseur de paix qu’avait joué le président Famara Sagna au moment des troubles en Casamance et lors de la lutte que je qualifierais de « fratricide » entre les Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. M’honorant de sa très ancienne et confiante amitié, je sais quels sont les contacts que le président Famara Sagna a eus avec les opposants depuis la réélection du Président Macky Sall. D’autres sages ont œuvré aussi pour que le Dialogue national porte ses fruits. Je pense notamment au ministre d’État Mahmoud Saleh », a t-il révélé

M. Bourgi précise que le retour d’Idrissa Seck en est la preuve. Idrissa Seck a montré, ce faisant, de la sagesse et de la pondération. « C’est vrai que je l’ai souvent sévèrement critiqué dans mes interviews, mais j’ai toujours mis en avant son intelligence et sa dimension d’homme d’État. » 

 Pour ce qui est des contacts Wade- Macky, il dira que « Macky Sall est trop respectueux des traditions sénégalaises et africaines pour mettre de côté le Président Abdoulaye Wade dans son désir de réaliser le consensus national et aussi de rassembler la famille libérale. Ici, la place d’Abdoulaye Wade est essentielle et incontournable. »