1. football
  2. psg

François Kulawik
10h10 – 9 décembre 2020

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    Le 4e arbitre a utilisé le terme «negru» (noir en roumain) pour désigner Achille Webo, membre du staff du club turc.

  • 2/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    Achille Webo, l’adjoint d’Okan Buruk

  • 3/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    L’arbitre roumain de la partie, M. Hategan, a exclu Webo.

  • 4/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    « Pourquoi tu dis négro ? », a alors crié Webo à plusieurs reprises au 4e arbitre.

  • 5/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    Les joueurs stambouliotes ont décidé de rentrer aux vestiaires, les Parisiens en ont fait de même !

  • 6/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    Demba Ba a expliqué le problème aux arbitres…

  • 7/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    Les 2 équipes ont décidé de rentrer aux vestiaires.

  • 8/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    L’UEFA a demandé aux deux équipes de revenir pour 22h, mais Basaksehir a refusé.

  • 9/13

    PSG-Basaksehir arrêté

    Kylian Mbappé avait créé la seule opportunité parisienne en 13 minutes. Le jeu reprendra à la 13e minute à 0-0, mercredi à 18h55.

  • 10/13

    Arbitres PSG Basaksehir

    Avec une nouvelle équipe arbitrale

  • 11/13

    Danny Makkelie

    C’est ne Néerlandais Danny Makkelie qui sera au sifflet.

  • 12/13

    PSG vs Istanbul

    Si le PSG est d’ores et déjà qualifié, le club de la capitale a besoin d’une victoire pour décrocher la première place du groupe.

  • 13/13

    Neymar vs Istanbul

    Neymar et les Parisiens bénéficieront en revanche d’une journée de repos en moins avant le choc face à l’OL.

Au cœur de la tempête suite à ses propos racistes tenus lors du match entre le PSG et l’Istanbul Basaksehir, Sebastian Coltescu n’en est pas à son premier fait d’arme…

Malgré un enjeu sportif relativement limité, la rencontre de Ligue des champions entre le PSG et l’Istanbul Basaksehir est entrée dans l’histoire du football mondial. Le match a en effet été arrêté après seulement un quart d’heure de jeu après que les deux équipes ont décidé de rentrer aux vestiaires suite aux propos racistes tenus par le quatrième arbitre au moment de désigner Pierre Webo, l’assistant de chez les champions de Turquie.

« Le noir là-bas, va voir qui il est », a-t-il ainsi lancé, renchérissant : « le noir, le noir ». Des propos qui provoqué l’écœurement des deux équipes et ont choqué partout dans le monde. Notamment en Roumanie où le passé trouble de l’arbitre roumain n’a pas manqué d’être rappelé. Le journaliste Emanuel Roşu est ainsi revenu sur les précédents faits d’arme de cet arbitre certifié FIFa en 2006. L’homme par qui le scandale est arrivé se serait notamment récemment signalé par plusieurs décisions controversées dans le championnat roumain et aurait également vu son nom retiré des listes Fifa le mois dernier.

Enlevé des listes FIFA

Cette campagne européenne devait d’ailleurs être la dernière de Sebastian Coltescu. Ce dernier, de plus en plus contesté en Roumanie, avait d’ailleurs été privé en 2015 d’un match de Ligue Europa suite à un arbitrage pour le moins partial lors d’un match du championnat roumain. « Les erreurs sont humaines et les arbitres sont des hommes, mais ça fait des années longtemps que ce ne sont plus des erreurs pour lui, a ainsi regretté auprès de ProSport Adrian Porumboiu, ancien arbitre roumain de premier plan et qui avait récemment confié que des dirigeants marseillais avait essayé de corrompre le trio arbitral avant la demi-finale OM-Ajax en 1988. Il n’y a pas un match dans lequel il n’a pas eu une incidence sur le résultat final.»

« Je ne dis plus rien de Coltescu, j’en ai tellement dit au fil du temps », a-t-il ajouté, ce montrant en revanche plus élogieux avec Ovidiu Hațegan, l’arbitre central : « Il n’est coupable de rien, il n’est pas à blâmer.» Ovidiu Hațegan traîne pourtant également quelques casseroles.  Lors d’un derby entre le Steaua et le Dynamo Bucarest, il avait en effet assuré ne pas entendre les insultes racistes cris de singes à destination de Harlem Gnohere alors que toute une tribune de supporters du Dynamo s’époumonait…

Lire aussi:


PSG-Basaksehir : Les arbitres roumains sortent du silence !


Les propos forts de Mbappé pour arrêter le match


Le message engagé de Neymar contre le racisme


Le PSG qualifié, mais à quelle place ?