Connect with us

Uncategorized

Droits TV et Mediapro : bientôt le clap de fin pour Téléfoot

Un conseil d’administration de 4h30 pour au final ne rien décider. Le CA de la Ligue de football professionnel qui s’est tenu ce jeudi matin dans les locaux de la LFP a confirmé ce que l’on savait déjà. Le litige qui oppose l’instance à Mediapro, le principal diffuseur de la Ligue 1 est tout sauf…

Published

on

Droits TV et Mediapro : bientôt le clap de fin pour Téléfoot

Si l’arrêt de la chaîne Téléfoot, principale diffuseuse du Championnat de France, semble d’ores et déjà programmé, le litige entre Mediapro et la Ligue n’a toujours pas trouvé son issue. Et les clubs, en mal de trésorerie, s’impatientent.,

Un conseil d’administration de 4h30 pour au final ne rien décider. Le CA de la Ligue de football professionnel qui s’est tenu ce jeudi matin dans les locaux de la LFP a confirmé ce que l’on savait déjà. Le litige qui oppose l’instance à Mediapro, le principal diffuseur de la Ligue 1 est tout sauf réglé. Le groupe sino-espagnol qui refuse depuis deux mois d’honorer ses engagements financiers et exige un rabais sur la saison en cours impactée par le Covid, doit déjà environ 330 millions d’euros à la Ligue, et donc aux clubs français.

Marc Sénéchal, le conciliateur désigné par le tribunal de commerce de Nanterre, était invité à s’exprimer devant les 25 administrateurs tenus à la confidentialité. Celui-ci a dressé un tableau qui n’a rien de réjouissant. « L’heure est grave, souffle un participant à la réunion. On en saura peut-être plus lors d’un prochain conseil d’administration mais pour l’instant il n’y a rien de définitif. » Et pour cause. Les discussions entre Mediapro et la LFP n’ont toujours pas abouti.

La Ligue et son président Vincent Labrune cherchent toujours à obtenir un accord de gré à gré afin que la LFP récupère ses droits télévisuels de la Ligue 1 et Ligue 2. En contrepartie de cet abandon de ces droits TV qu’il détient pour la période 2020-2024 contre 814 millions par an, Mediapro ne serait pas poursuivi devant la justice. Comme l’a indiqué ce jeudi le site de L’Equipe — une information que nous avons pu vérifier —, les deux parties se donnent jusqu’au 18 décembre pour trouver une issue.

Un passage par la justice si aucun accord n’est trouvé

La solution, si elle est trouvée, pourrait intervenir avant et il faudrait alors convoquer un nouveau conseil d’administration pour acter cette solution. Mais il faut d’abord garantir à Mediapro le versement de ses engagements financiers auprès des fournisseurs d’accès Internet qui distribuent la chaîne Téléfoot. Et convaincre ces derniers de ne pas engager de poursuites contre le groupe espagnol. S’ils y parviennent les dirigeants de la Ligue pourront alors attribuer de nouveau les droits de la Ligue 1 et Ligue 2, vraisemblablement à Canal +, mais à des conditions financières beaucoup moins avantageuses que celles d’aujourd’hui pour le football français.

En revanche, si aucun accord n’est trouvé, il faudra en passer par la justice et tenter pour la Ligue de récupérer son dû à travers une procédure contre Joye Media SL, l’actionnaire de Mediapro et « garant » du contrat signé par le groupe sino-espagnol. Mais cela pourrait prendre beaucoup de temps, ce qui ne jouerait pas en faveur du football français toujours en attente de subsides. De son côté, Mediapro se retrouverait très certainement en cessation de paiements au regard de ses pertes actuelles.

« Selon nos calculs, si vous prenez environ 480 000 abonnés actuellement (NDLR : Mediapro en annonce 600 000), probablement avec une facture moyenne de 18 euros/mois hors TVA, on aboutit à un chiffre d’affaires proche de 120 millions d’euros en rythme annuel, pour des coûts qui sont probablement supérieurs à 900 millions d’euros. Vous êtes sur une perte d’environ 800 millions d’euros donc payer la prochaine traite n’est pas le sujet. C’est plutôt : est-ce qu’il faut poursuivre dans un business plan qui semble très compromis? », avance Stéphane Beyazian, analyste financier chez Stifel. Quelle que soit l’issue de la conciliation, la fin de la chaîne Téléfoot semble d’ores et déjà programmée. Pour ses abonnés, cela signifierait l’obligation de se tourner vers un autre diffuseur s’il est trouvé rapidement. Qu’il s’agisse de Canal + ou d’un autre.

Continue Reading
Comments