Connect with us

Uncategorized

Jean-Michel Aulas ressent une « infinie tristesse » après le décès de Gérard Houllier

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a fait part lundi de son « infinie tristesse » après le décès ce lundi de Gérard Houllier, qui avait remporté deux titres de champion de France avec le club lyonnais, où il était revenu comme conseiller du président depuis 2016. Dans une déclaration transmise par l’OL, le dirigeant évoque « un…

Published

on

Jean-Michel Aulas ressent une « infinie tristesse » après le décès de Gérard Houllier

Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, était très marqué par la disparition de Gérard Houllier, mort ce lundi à l’âge de 73 ans.,

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a fait part lundi de son « infinie tristesse » après le décès ce lundi de Gérard Houllier, qui avait remporté deux titres de champion de France avec le club lyonnais, où il était revenu comme conseiller du président depuis 2016.

Dans une déclaration transmise par l’OL, le dirigeant évoque « un compagnon, devenu un ami de tous les instants. » « Il avait toutes les caractéristiques d’un homme bienveillant et d’une compétence extraordinaire. Gérard avait été opéré il y a quelques jours. Il y avait eu un retour à l’hôpital dont il a voulu sortir absolument pour suivre de chez lui le match (PSG-OL, 0-1) ».

« Je sais qu’il était très heureux même si je ne l’ai pas eu après cette victoire, très fier aussi car il continuait d’apporter son immense talent pour conseiller les entraîneurs, les joueurs, être proche de tout ce que faisait le club », a ajouté le patron de l’Olympique lyonnais.

« Il avait trop de qualités pour disparaître aussi vite »

« Il a tout donné à l’OL au gré des différentes missions qu’il assurait avec efficacité et toujours beaucoup d’intelligence. Il avait aussi beaucoup de disponibilité, que ce soit pour un audit en Chine sur un club avec lequel nous voulions passer des accords, réformer l’académie ou encore avec notre équipe féminine à l’étranger quand on était en danger avant certaines finales », a décrit JMA.

« Après avoir travaillé constamment avec lui, il s’était créé une relation d’amitié. J’ai peu d’amis aussi forts mais il faisait partie des gens sur lesquels on pouvait compter pour le football et pour tout le reste », a-t-il ajouté.

« Il avait trop de qualités pour disparaître aussi vite. Nous avions plein de projets ensemble pour l’avenir de l’OL et aussi l’amitié », a encore regretté Jean-Michel Aulas. « Il s’est éteint de manière aussi discrète qu’il était aimé par tout le monde. »

publié le 14 décembre 2020 à 17h36 mis à jour le 14 décembre 2020 à 18h43

Continue Reading
Comments