Connect with us

attaques

Maître, SONKO N’est Pas Votre Alter égo ! (Par Bamba BABOU) 

Published

on


Décidément, depuis un certain temps, l’avocat El hadji DIOUF, se distingue par des attaques en règle et des tirs croisés contre le président Sonko, coupable, à ses yeux, de porter l’espoir d’un peuple qui veut s’affranchir d’un système de prédation et de gestion de rapine.

N’en déplaise à l’avocat, défenseur des sales causes, le courage lucide de SONKO continue de faire des émules auprès de pans entiers de la population sénégalaise  et même africaine dont les aspirations légitimes au changement continuent de résonner dans les cœurs et les esprits de tous les patriotes.

Sélectionné pour vous : « Pourquoi j’ai désisté » : Me El Hadji Diouf révèle pourquoi il ne défend plus Serigne Modou Kara

L’argumentaire du leader de PASTEF force le respect malgré les agissements d’un régime en perte de vitesse qui n’est fort que dans la récompense du parjure et de la promotion d’anti valeurs incarnées par des contre modèles de l’acabit de maitre Diouf et consorts.

Fidèle à votre réputation de véritable pique assiette de la politique, vous avez  bu le calice de la honte jusqu’à la lie  en opérant un virage à 100° pour rallier le nouveau maitre des lieux que vous n’avez cessé de pourfendre il n’y a guère longtemps et que vous défendez aujourd’hui avec une ardeur de néophyte.

Votre duplicité n’a d’égale que votre conception réductrice et opportuniste selon laquelle : « En politique, il n’y a ni amis éternels ni ennemis éternels, il n’y a que les intérêts du moment ».

Cette philosophie de très courte vue fonde le comportement à géométrie variable qui fait de vous, une girouette qui prend toujours la direction du vent.

Hier porteur de valises du président Wade, qui vous a récompensé d’un strapontin aux contours flous dénommait « Ministre des lacs artificiels »

Cartouchard devant l’Eternel à l’université de Dakar, vous étiez connu comme un abonné régulier aux dérogations grâce auxquelles, vous avez obtenu, au forceps la licence en droit.

Votre parti le PTP, connu comme une alvéole politique qui tiendrait difficilement dans une cabine téléphonique, est entré à l’assemblée nationale à la faveur du système du plus fort reste.

Transhumant jusque dans votre profession, vous avez trahi Hussein Habré dont vous étiez le conseil au profit de son ennemi juré Idriss Deby.

Nous ne pouvons pas terminer cette contribution sans pour autant vous demander à quand remonte votre dernier voyage à Paris ?

A défaut de réponse, nous demandons à l’opinion de se référer à l’arrêt concernant votre dernier coup de maitre à l’hexagone.

BABOU Bamba

Continue Reading
Comments