1. france
  2. les bleues

Charles Bourgoin
20h26 – 17 décembre 2020

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/6

    sarah bouhaddi france

    Sarah Bouhaddi et Wendie Renard étaient nommées chacune dans une catégorie lors de la cérémonie du Trophée FIFA The Best.

  • 2/6

    Conflit Diacre-Henry : l’avis de Jean-Michel Aulas

    « J’étais à la finale de la Ligue des champions où l’OL venait de gagner un 5e titre consécutif. Les filles auraient aimé partager cette victoire avec leur sélectionneuse qui n’est pas descendue des tribunes… Soit il y a une timidité excessive de sa part, soit il y a un sujet à traiter et il faut le traiter », avait expliqué JMA il y a quelques semaines.

  • 3/6

    Corinne Diacre et Amandine Henry n’ont pas amusé les entraîneurs de D1

    Les accrochages entre Amandine Henry et Corinne Diacre n’auraient pas dû sortir publiquement pour l’entraîneur du GPSO 92 Issy, Yacine Guesmia. « Cela doit rester privé. (…) Le linge sale doit se laver en famille ». A l’image d’Olivier Echouafni, coach du PSG tous les entraîneurs de D1 sont d’accord pour dire : « Le football féminin a demandé à être médiatisé et c’est le cas. Il y a un revers à la médaille ».

  • 4/6

    Corinne Diacre et Amandine Henry se sont encore écharpées

    En pleine séance d’entraînement, la sélectionneuse est venue provoquer sa capitaine : « Tu vas l’avoir ta discussion. […] Dans la vie tout se paye ». Ce à quoi Henry a répondu en levant la voix, devant un groupe France médusé : « Tu me menaces ? ». Et Diacre de repartir sans rien dire.

  • 5/6

    Amandine Henry et Corinne Diacre ne se sont toujours pas expliquées

    Alors qu’elles étaient présentes ensemble en conférence de presse jeudi, les deux femmes ne se sont pas adressées la parole. Et en interne, elles ne se sont pas parlées non plus.

  • 6/6

    Amandine Henry livre son sentiment après son retour

    « C’est toujours bien d’échanger, c’est toujours positif et constructif d’échanger pour mieux avancer, a lancé la capitaine dans des propos repris par L’Équipe. L’objectif n’a jamais été perdu de vue. On avait l’intention de toutes se réunir pour se regarder entre quatre z’yeux, on est vraiment ensemble pour aller chercher la qualification. L’unité de groupe a toujours été présente, on est des professionnelles, on n’a qu’une chose en tête, la gagne ».

La cérémonie FIFA The Best a consacré trois joueuses de l’Olympique Lyonnais : Wendie Renard, Sarah Bouhaddi et Delphine Cascarino.

Alors que la guerre des mots entre la sélectionneur Corinne Diacre et sa capitaine Amandine Henry a plongé l’équipe de France féminine dans une profonde crise interne – et ce malgré les excellents résultats sportifs des Bleues – les joueurs cadres de la sélection continuent d’être saluées pour leur performances. Ce jeudi, plusieurs joueuses de l’Olympique Lyonnais étaient nommées dans le cadre de la cérémonie du Trophée The Best, organisée par le FIFA.

A lire aussi : Le nouveau coup de gueule d’Amandine Henry

Renard, Bouhaddi et Cascarino dans le gratin du foot mondial


La défenseure Wendie Renard était la catégorie des meilleures joueuses, aux côtés de Lucy Bronze (ancienne Lyonnaise justement) et Pernille Harder. Elle intègre également le 11 type de l’année. Une (double) récompense prestigieuse pour cette cadre des Bleues et de l’OL, habituée à tout rafler avec son club.

L’une de ses coéquipières a également été récompensée puisque la gardienne Sarah Bouhaddi s’est adjugée le titre dans sa catégorie. Dernier rempart de l’OL, elle est donc considérée comme la référence mondiale à son poste. Pour rappel, Sarah Bouhaddi s’était mise en retrait de la sélection après les multiples conflits récents.

Enfin, notons également la présence de la virevoltante attaquante Delphine Cascarino, reconnue pour ses qualités de percussion, dans le onze FIFA des joueuses de l’année.

Les rapports entre Corinne Diacre et les Lyonnaises ont fait l’objet de nombreux commentaires. « J’étais à la finale de la Ligue des champions où l’OL venait de gagner un 5e titre consécutif, avait expliqué Jean-Michel Aulas. Les filles auraient aimé partager cette victoire avec leur sélectionneuse qui n’est pas descendue des tribunes… Soit il y a une timidité excessive de sa part, soit il y a un sujet à traiter et il faut le traiter, a-t-il tonné. S’il faut aider, je le ferai, mais il faut, avant le prochain rassemblement de l’équipe de France, une réunion au sommet avec toute l’équipe, la sélectionneuse et le président de la FFF, Noël Le Graët, pour repartir du bon pied après que chacun a fait son coming out. Sinon, nous irons dans le mur. » En attendant, c’est bien grâce à leurs performances en club que les stars de l’équipe féminine ont une reconnaissance internationale.

A lire aussi – Clash Henry-Diacre : les anecdotes terribles de Jean-Michel Aulas