Connect with us

Politique

L’Espagne Renforce Les Bureaux D’Accueil, D’Orientation Et De Suivi Des Migrants Au Sénégal

Published

on


Ce jeudi 17 décembre a lieu la remise du matériel roulant prévue dans le projet Gouvernance, Migration et Développement (GMD), en présence de la Ministre des Affaires Etrangères et de Sénégalais de l’Extérieur Mme. Aissata Tall Sall, et de Mme. Irène MINGASSON, Ambassadeur de l’Union européenne au Sénégal) et de l’Ambassadrice du Royaume de l’Espagne madame Olga Cabarga Gomez. Cette cérémonie prévue au Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur à Dakar, a lieu à la veille de la Journée Internationale du Migrant qui est célébré chaque année le 18 décembre.

Le Directeur Générale des Sénégalais de l’Extérieur, M. Amadou François Gaye, participe à la cérémonie, ainsi qu’un représentant des ARD et le Chargé de Mission de l’OIM. La cérémonie de réception de neuf (09) véhicules et de six (06) motos concerne le matériel acquis grâce au financement du Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Union Européenne de lutte contre les causes profondes de la migration, dans le cadre du projet « Renforcement de la gouvernance inclusive de la migration au Senegal en vue d’améliorer la synergie migration développement ». Le projet est géré par l’Agence espagnole de la Coopération internationale pour le Développement (AECID) et exécuté par la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE).

Sélectionné pour vous : France : Une rixe entre migrants fait 1 mort et 1 blessé grave

Cet équipement est destiné à l’appui des bureaux d’Accueil, d’Orientation et de Suivi des migrants et de potentiels migrants (BAOS) logés dans sept Agences régionales de Développement (ARD) dans les régions de Dakar, Diourbel, Louga, Tambacounda, Kolda, Sédhiou et Matam, en vue de renforcer les capacités d’intervention de ces bureaux. Cette dotation constitue une première étape dans le processus de renforcement de capacités des BAOS en ressources humaines, organisationnelles et matérielles. Ce processus de territorialisation de la migration vise la prise en compte de la migration et le développement local afin de couvrir l’ensemble du territoire national à travers l’offre de services d´accueil, d’orientation et de suivi aux migrants de retour et à la population en général.

Les Bureaux d´Accueil et d´Orientation et de Suivi (BAOS) ont été les premières initiatives de gestion de la question migratoire sur le territoire sénégalais, Au sein du mécanisme de financement mis en place par l’Espagne en 2007 avec la CEDEAO « Fonds Espagne/CEDEAO sur la Migration et le Développement » le Ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur (MAESE) a aussi bénéficié de deux projets.

Le projet dénommé « Renforcement de la Gouvernance Inclusive de la migration au Senegal en vue d’améliorer la synergie migration et développement » s’inscrit dans une logique d’action plus large renfermant trois composantes d’un programme plus large. La première composante vise le renforcement de la gouvernance inclusive de la migration au Sénégal en vue d’améliorer la synergie Migration et Développement à travers des initiatives soutenant le renforcement des capacités institutionnelles des structures en charge de la migration à tous les niveaux. Cette composante est mise en œuvre de manière conjointe par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) et la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE) du Ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur (MAESE). La deuxième composante entre dans le cadre du soutien à la réintégration des migrants avec l’OIM. La troisième composante vise la promotion des initiatives de développement local, au Sénégal portées par la diaspora et l’accompagnement de leurs investissements productifs à travers la mobilisation des moyens et des compétences des ressortissants sénégalais établis en France, en Espagne, en Italie et en Belgique, mise en œuvre par l’AFD.

A travers le projet GMD, la Coopération Espagnole accompagne le renforcement de la DGASE pour dérouler le processus de territorialisation de la politique migratoire sénégalaise et la mise en cohérence avec les autres actions de la DGASE. Un appui aux organisations et associations de migrants est également prévu dans le projet pour leur permettre de contribuer au processus d’intégration des questions de migration au niveau local. Par ailleurs, en complément du Plan de Résilience économique et social (PRES) initié par le Gouvernement du Sénégal dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, un plan de soutien visant à appuyer financièrement les migrants de retour volontaire et les migrants de retour forcé ainsi que les familles des migrants restés au Sénégal, sera mis en œuvre au courant mois de novembre.

Ce projet du Fonds Fiduciaire de l’Union Européenne qui a une enveloppe globale de six milliards deux cent trente et un millions cinq cent quatre-vingt-onze mille francs CFA (6.231.591.000 FCFA) soit 9,5 millions d’euros pour 4 ans, a démarré officiellement en janvier 2019.

La Coopération espagnole reste convaincue que dans le contexte actuel et face aux nécessités du pays, ces projets peuvent offrir des alternatives d’emploi et d’amélioration du cadre de vie réelles au Sénégal et un meilleur accès à l’information sur le territoire pour un choix éclairé entre réussir au Sénégal ou opter pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Continue Reading
Comments