Connect with us

Politique

l’opposition rejette la dissolution de l’assemblée nationale

Published

on


La majorité des partis  qui siègent à l’assemblée nationale e  ont également considéré aujourd’hui qu’il n’y avait aucune raison de dissoudre  l’Assemblée nationale populaire après  leurs rencontres avec le président de la république.

′′ Nous pensons que la dissolution du Parlement est une prérogative du président de la République et nous pensons qu’il n’y a pas de crise au Parlement pour le moment « , a déclaré Cyprien Cassama, aussi premier vice-président du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC )

Le Mouvement pour l’Alternance Démocratique (Madem-G15)  qui a soutenu Mballo à la dernière présidentielle a également affirmé qu’il n’y avait aucune raison de dissolution du Parlement, considérant que toutes les institutions d’État fonctionnent. ′′ Il n’y a rien de notre point de vue pour le moment qui justifie la dissolution de l’Assemblée nationale populaire « , a déclaré Braima Camará, coordinateur de Madem-G15 et député. ′′ Nous appelons, en tant que Madem, à la poursuite de ce débat démocratique, différence de points de vue ne signifie pas l’inimitié, les insultes, la violence « , a-t-il déclaré.

De son côté, le Secrétaire général du Parti du Rénovation Sociale (PRS) a affirmé aux journalistes que la dissolution du Parlement n’a pas fait l’objet de la conversation qu’il a tenue avec le chef de l’État. ′′ Ces derniers jours, il y a eu des remous à l’Assemblée nationale populaire et le président s’est inquiété de certaines réactions et pense qu’il devrait y avoir une certaine modération pour continuer à travailler sur la perspective de la stabilisation « , a déclaré Florentino Mendes Pereira, du PRS.

Continue Reading
Comments