Connect with us

Santé

« Payez Nous A La Fin Du Mois » (Par Salif N’DIAYE)

Published

on


Pour aller en mode fast-track, le dire et le déplorer vivement, les retraités du Sénégal vivent une angoisse existentielle terrible que rien ne peut justifier.

Monsieur le Président

Le sigle IPRES est pour nous comme une Institution de Prévoyance Détresse des Retraités du Sénégal

La complainte partagée par l’écrasante majorité des pensionnaires de l’IPRES peut se résumer si on peut se permettre  un slogan « PAYEZ NOUS A LA FIN DU MOIS »

Les retraités ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas percevoir leurs pensions comme les retraités du FNR, comme les travailleurs du secteur privé et public, c’est-à-dire à la fin du mois

Nous ne comprenons pas pourquoi nos pensions sont payés chaque mois comme QUINZAINE et même au-delà pour certains.

Pourquoi des retraités IPRES vivant dans des pays de la sous-région peuvent rester (3) mois, UN TRIMESTRE  sans percevoir leurs pensions comme au BENIN ?

Après la mensualisation réussie des pensions saluée il faut le dire aussi saluée par les séniors, il est temps de revoir le calendrier de paiement qui est décrié et stressant.

Nous avons vécu un mois de décembre terrible pour des virements annoncés par sms par l’IPRES en weekend et qui ne sont pas positionnés dans certains comptes 72 H après réception

Le disque rayé consistant à nous rabâcher que la pension est payée par anticipation ne peut pas prospérer en l’espèce car  qui peut le plus, peut le moins.

MENSUALISER  pour simplement parler français C’EST  RENDRE MENSUEL.

Autrement dit, notre allocation  doit nous être versée MENSUELLEMENT

C’est un cri du cœur, un vœu ardent en cette fin d’année car nous méritons un meilleur sort que celui que nous vivons et que top management de cette institution nous fait subir

Monsieur le Président, avez-vous que des veuves touchent des pensions variant entre 9.000 et 20.000 parce que non concernées par la pension minimale qui est de 35.000 ?

Ce qui est aussi inacceptable, c’est le constat fait par les retraités que les travailleurs de l’IPRES du top management au plus petit employé perçoivent eux à la fin du mois leurs salaires et sans retard sans compter les autres avantages

Nous avons été indignés et estomaqués d’avoir appris le montant faramineux détourné au sujet de l’affaire des tickets de restaurant par des actifs de l’IPRES au titre seulement du confort de leurs ventres et même une partie aussi détournée de son objectif pour d’autres besoins matériels

Nous avons bien suivi  Monsieur le Président l’extrait du communiqué du Conseil des ministres du 07/10/2020 et avec beaucoup de regret d’ailleurs, car les termes du communiqué pour des retraités assez avertis que nous sommes, renseigne sur la lenteur inqualifiable apportée au traitement des problèmes de personnes vulnérables du 3ème âge car  vous demandiez de « Finaliser la réflexion sur la modernisation du Système national de Retraite entamée lors de la dernière Conférence sociale de 2017., invité le Ministre du Travail à vous faire parvenir une évaluation de la « Mensualisation des Pensions ». »

Nous ne comprenons pas 3 ans pour réfléchir sur un sujet concernant des personnes âgées à la santé fragile et précaire.

Nos cartes biométriques sont dans le même tempo que la réflexion au sujet de la lenteur de leurs délivrances car nous attendons depuis plus d’un an. Nous ne pointons plus comme auparavant et ainsi combien sont même peut être décédés comme ma propre mère depuis février 2020 sans que l’IPRES ne sache ?

A quelques jours de la fin de l’année ou nous espérons tenir une place importante dans votre discours de fin d’année, veuillez trouver ici le VIATIQUE des retraités qui est « PAYEZ NOUS A LA FIN DU MOIS/ DONNEZ NOUS NOS CARTES »

Salif N’diaye

Retraité RG et RC

Continue Reading
Comments