Connect with us

Santé

RUFISQUE – 9ème édition du Partcours : Cinq artistes font «Libres», malgré le Covid-19

Published

on


Dans un contexte marqué par la deuxième vague du coronavirus, les initiateurs de Partcourts sont parvenus à tenir la 9ème édition de cette manifestation culturelle à Rufisque. Ayant pour thème «Libres», cet évènement culturel a été marqué par un vernissage au centre culturel Maurice Guèye et a vu le public contempler les œuvres de 5 artistes dont quatre dames.

Cinq artistes dont quatre dames exposent leurs œuvres au centre culturel Maurice Guèye de Rufisque. La cérémonie de vernissage de l’exposition sous le thème Libres s’est tenue au même lieu. «Nous avons choisi le thème Libres parce que cette année a été très difficile pour les acteurs culturels en particulier. Nous avons ainsi tenu, dans le cadre de cette 9ème édition du Partcours, à les laisser s’exprimer, à nous montrer que l’art représente un espace de liberté et que, quelle que soit la maladie, il nous permet d’aller au plus profond de nous-mêmes, de découvrir notre patrimoine culturel, de redécouvrir des choses auxquelles on ne faisait pas attention et que les artistes réorientent notre regard vers cela», a expliqué, lors de la rencontre, l’administratrice de la Fondation Sococim, Patricia Diagne.
«Il n’était même pas évident avec le contexte de pandémie qui reprend que nous puissions tenir cette exposition. Nous sommes très heureux d’avoir pu la tenir dans le respect strict des mesures barrières», a aussi noté Mme Diagne, félicitant sur la lancée les initiateurs du Partcours. Le Covid-19, avec ses conséquences dont le confinement, a assurément impacté positivement le travail des artistes au vu des belles réalisations présentées au public.  Des sculptures de Balla Niang, l’homme qui redonne vie au bois mort, aux tableaux de Marie Dione Cissé en technique mixte, en passant par les lampes de Sévérine Costes, conçues à base de fer et tissus locaux, c’est pas moins d’une vingtaine de chefs-d’œuvre à l’intention des visiteurs.
«On a vécu des moments assez compliqués avec la pandémie de Covid-19. Mais en tant qu’artiste, ce lien avec la nature qui est ma principale source d’inspiration reste toujours présent. C’est là que j’ai puisé pour réaliser tous ces tableaux», a indiqué Fatou Mandoye Mbengue, une des exposantes. «La nature c’est la liberté et c’est ce que nous avons voulu rendre à travers l’exposition», a-t-elle encore dit.
Ouverte le 6 du mois, l’exposition va se poursuivre jusqu’au 31 décembre. Les passionnés d’art sont invités par les organisateurs à venir découvrir les œuvres qui ont pour noms, entre autres, Diplodocus, Karangué, Dans tes bras, Mankoo…

Continue Reading
Comments