Connect with us

Uncategorized

Carragher : « On blaguait il y a peu en disant qu’Arsenal allait se maintenir, mais maintenant… »

Silence, ça coule. Enfin non, boucan, ça coule. S’il y a bien un club qui fait parler de lui en Angleterre, et restera longtemps dans les radars médiatiques, c’est bien Arsenal. Pour le meilleur, c’était il y a une vingtaine d’années. Pour le pire, c’est en ce moment. S’il fallait s’en convaincre, il suffirait de…

Published

on

Carragher : « On blaguait il y a peu en disant qu’Arsenal allait se maintenir, mais maintenant… »

Après la défaite face à Everton ce samedi (2-1), les commentaires des ‘pundits’ anglais viraient à l’inquiétude, à l’image de ceux de Jamie Carragher.,

Cyril Morin

Silence, ça coule. Enfin non, boucan, ça coule. S’il y a bien un club qui fait parler de lui en Angleterre, et restera longtemps dans les radars médiatiques, c’est bien Arsenal. Pour le meilleur, c’était il y a une vingtaine d’années. Pour le pire, c’est en ce moment.

S’il fallait s’en convaincre, il suffirait de regarder le classement. 14 points en 14 journées et une 15e place déshonorante pour les amoureux du club. Derrière, les Gunners sont sous la menace de Brighton, Burnley voire Fulham. Infâmant. C’est simple, le club londonien n’avait pas connu un tel désastre statistique depuis 1974-75. Une éternité.

Premier League

Plein de confiance, retours de blessure : « Noël sera bon » pour Liverpool

IL Y A 6 HEURES

Alors, la question qui fâche et que personne ne semble vouloir prononcer à Arsenal : ces Gunners jouent-ils le maintien ? Jamie Carragher, sur Sky Sports, semble adhéré à la théorie : « Il y a peu, Roy Keane disait sur le ton de la blague qu’il pensait qu’Arsenal allait se maintenir. Je ne suis pas sûr qu’il blaguerait maintenant… ». Sévère mais juste au vu du contenu encore proposé ce samedi face à Everton (2-1).

En fait, il y a tellement de problèmes à Arsenal

Face à lui, Jamie Redknapp a tenu à nuancer l’ambiance morose, rappelant les circonstances particulières qui touchent Arsenal : « Thomas Partey manque clairement à Arsenal, ne vous y trompez pas, a détaillé l’ancien coach de Tottenham. Il n’y a aucune créativité puisqu’ils n’ont pas cadré une frappe en seconde période. Mais quand ils vont récupérer Partey, Aubameyang et Gabriel, ils ne seront plus à la lutte pour le maintien. Le problème, c’est qu’actuellement, personne ne prend ses responsabilités« . Le tout avant de conclure, lapidaire : « En fait, il y a tellement de problèmes à Arsenal en ce moment que c’est dur de n’en pointer qu’un seul… ». Sévère mais juste, encore.

Willian (Arsenal), tête basse face à Everton

Crédit: Getty Images

Face à cela, la tentation d’accuser un Mikel Arteta au choix d’hommes encore suspicieux ce samedi (Alexandre Lacazette remplaçant en l’absence de Pierre-Emerick Aubameyang notamment) est évidemment grande. Conscient de sa position inconfortable, l’ancien adjoint de Pep Guardiola a eu du mal à mettre des mots sur les difficultés de sa troupe.

Arteta y croit encore

« C’est franchement terrible de perdre ce match alors qu’on ne concède pas tant d’occasions que ça, a-t-il avancé au micro de Sky Sports. Mais on le perd, avec un but contre-son-camp et un but sur coup de pied arrêté. On a bien réagi, on a dominé et on s’est créé suffisamment de chances pour, au moins, ne pas perdre. On a touché la barre mais je pense que la chance n’est pas de notre côté… ».

Le genre de caractéristique qu’on attribue d’habitude à des équipes qui luttent pour le maintien. Quand ça vous tient… « On est face à un sacré combat mais vous pouvez voir à quel point les gars se battent, l’état d’esprit est là« , s’est encore rassuré Arteta. Jusqu’à quand ?

« Loving Maradona » : ne manquez pas le documentaire événement, lundi sur Eurosport

Premier League

C’est la crise : 15e, Arsenal s’enterre un peu plus

IL Y A 5 HEURES

Premier League

Où en est le Leeds de Bielsa ?

IL Y A 5 HEURES

Continue Reading
Comments