Connect with us

Mame Boye Diao à l’inauguration de la grande mosquée de Médina El Hadji : «Nous ne faisons que suivre la voie tracée par le Président Sall»

Published

on






Le Ministre des sports Matar Ba et Mame Boye Diao responsable du parti présidentiel à Kolda ont co-inauguré la grande mosquée de Médina El Hadji. En ce sens, la présence des autorités religieuses coutumières et municipales de la commune de Kolda a été une opportunité pour le responsable le directeur des domaines de remettre au goût du jour, pour s’en réjouir, l’innovation du Président Sall à moderniser les cités religieuses du Sénégal.

L’Ouverture officielle de la grande mosquée de la commune de Médina El Hadji, tenue vendredi, sera écrite en lettres d’or dans les annales de l’histoire islamique de la région de Kolda. A l’unisson et debout comme un seul homme, les populations de cette localité, peuplée de plus de 2000 âmes et distante de 18km de la commune de Kolda, ont accueilli avec faste la délégation venue procéder à l’ouverture de l’infrastructure religieuse. Entourée par des manguiers, elle se dresse majestueusement au milieu des manguiers qui bordent sa zone d’implantation avec la symbiose des couleurs verte et blanche qui la recouvrent. A l’intérieur, la lumière vive des lampes néons, des ventilateurs est les fresques murales impriment lui impriment une dimension paradisiaque.

A la cérémonie officielle de réception de la délégation tenue dans la cour El Hadji Aly Thiam, créateur de la localité en avril 1918, son premier petit-fils et premier Khalife El Hadji Thierno Aliou Thiam a pris à témoin les autorités administratives et les dignitaires religieux pour magnifier l’acte impulsé par Mame Boye Diao et ceux qui lui ont emboité le pas : « A l’heure où le monde est secoué par des fléaux et des calamités de toutes sortes, le meilleur refuge gage de salut est à chercher auprès du Seigneur. Il se trouve que la mosquée est par essence le lieu idéal ou nous sommes à mieux de l’adorer, de chanter ses louanges, d’implorer son pardon et de bénéficier de ses bienfaits et grâces. Qu’il nous soit permis de saluer à sa juste valeur l’action de haute portée citoyenne et spirituelle posée par les fils émérites de Kolda sous l’impulsion de Mame Boye Diao».

Se réjouit le guide religieux. Le maire de la localité, le chef du village abonderont dans le même sens avant de prier pour le Président Sall et la prospérité du Sénégal.

Prenant la parole en sa qualité de chef de délégation, Mame Boye Diao administre la preuve de son sens du partage : « Je tiens tout d’abord à dire que la mosquée est le fruit d’efforts conjugués de toutes les couches représentatives de la population de Médina El Hadji. Aucun apport n’est à sous-estimer. De celui a soulevé des pelletées de sable à la dame qui a apporté un seau d’eau en passant par celui qui a acheté la plus petite natte. Le mérite est partagé ». Dans une entreprise de justification de sa posture de chef de file des contributeurs à la réalisation de l’édifice, Mame Boye Diao convoque une trouvaille de son mentor : « Pour la première dans l’histoire du Sénégal, c’est le Président Sall qui a ouvert la voie de la modernisation des cités religieuses qui participe de leur rayonnement. Comme le dit l’adage : être leader, c’est faire grandir l’autre. Sinon on ne sert à rien. Nous ne faisons que suivre ses pas de géant qu’il pose pour un meilleur devenir du Sénégal ». Sur la marque d’amitié dont le Ministre des sports Matar Ba l’a gratifié par un déplacement loin d’être évident par les temps qui courent et une présence remarquable à ses côtés, Mame Boye Diao : « Quand il s’agit d’apprécier le mérite je m’interdis de faire dans la langue de bois. Je fais le serment de reconnaitre que le Ministre des sports est un ami sincère utile et efficient. Je sollicite vos prières que cette amitié se renforce, se fructifie et survit à nos deux personnes pour se prolonger jusqu’à nos fils et petits-fils »

A l’accueil de la délégation venue procéder à l’inauguration de la mosquée comme au cours de la grande prière dirigée par Thierno Ibnou Ba Khalife de El Hadji Amadou Tidiane Ba de Médina Gounass, les populations de Médina El Hadji ont démontré que la mosquée n’est pas une affaire de 3e âge mais également que leur commune n’a pas usurpé son statut de foyer ardent de ressourcement spirituel et de rayonnement de l’Islam dans toute sa splendeur.



Continue Reading
Comments