Connect with us

Uncategorized

LE GESTE NOBLE DE ABDOULAYE DIA DE SENICO

Published

on



Rappel que le titre foncier appartient à Abdoulaye DIA depuis 2008, Après la transaction en 2014, Abdoulaye Dia a muté les 27 hectares au nom de sa société SCI Darou Salam. Ensuite, il a assigné en justice les 245 occupants de son assiette foncière. «Ces 245 occupants avaient soutenu qu’ils ne se trouvaient pas sur le titre foncier 11847 Dp sis à Keur Massar, mais plutôt ils sont à Tiavouane Peul sur des terres de l’Etat. A la suite de l’assignation en justice, le tribunal a désigné un expert géomètre pour savoir sur quel terrain les 245 familles ont édifié leurs maisons. L’expert a indiqué dans son rapport que les 245 familles sont bien installées sur le titre foncier 11847 Dp sis à Keur Massar d’Abdoulaye Dia.

Rappel que le titre foncier appartient à Abdoulaye DIA depuis 2008, Après la transaction en 2014, Abdoulaye Dia a muté les 27 hectares au nom de sa société SCI Darou Salam. Ensuite, il a assigné en justice les 245 occupants de son assiette foncière. «Ces 245 occupants avaient soutenu qu’ils ne se trouvaient pas sur le titre foncier 11847 Dp sis à Keur Massar, mais plutôt ils sont à Tiavouane Peul sur des terres de l’Etat. A la suite de l’assignation en justice, le tribunal a désigné un expert géomètre pour savoir sur quel terrain les 245 familles ont édifié leurs maisons. L’expert a indiqué dans son rapport que les 245 familles sont bien installées sur le titre foncier 11847 Dp sis à Keur Massar d’Abdoulaye Dia.

Le différend judiciaire entre le promoteur Abdoulaye Dia de la société Senico et les victimes de Darou Salam extension établis sur le Titre foncier 11847/Dp est en phase d’être réglé. Car le promoteur a décidé, selon les victimes, d’abandonner la guerre des tranchées suite à une médiation d’acteurs de la société civile dont Guy Marius Sagna et ceux du mouvement Y en a marre. «Serigne Abdoulaye Dia et les victimes ont décidé de fumer le calumet de la paix. Les 02 entités comptent s’asseoir autour d’une table pour discuter. Nous sommes contents d’Abdoulaye Dia pour avoir pris la décision noble de nous céder nos terres», a fait savoir la chargée de communication du Collectif des victimes de Darou Salam, Marie Aw.

Et le président des victimes Abdou Lahat Niang de dire : «Nous nous réjouissons d’Abdoulaye Dia qui a pris une noble décision et des garanties. Abdoulaye Dia a fait savoir qu’il ne va démolir aucune maison ici ni récupérer une parcelle. Il l’a fait savoir à Kilifeu de Y en a marre avec qui on portait le combat. Maintenant, on attend de voir pour le règlement définitif » Des aveux confirmés par le représentant du mouvement citoyen Y en a marre Kilifeu. Ce dernier, prenant la parole, a fait savoir : « Quand je me suis approché des victimes de Darou Salam extension, je me suis rendu compte qu’elles ont été victimes d’arnaque foncière. J’ai rencontré le promoteur Abdoulaye Dia qui m’a fait savoir qu’il n’avait jamais été question pour lui de démolir les maisons d’autrui. Il a exprimé sa volonté de discuter avec les victimes. Donc, nous sommes en phase pour régler le problème à l’amiable une fois pour toutes. C’est pourquoi nous comptons incessamment tenir une réunion entre les 02 entités ».Et de poursuivre pour flinguer l’Etat : « C’est l’Etat qui est responsable de ce problème pour s’être murer dans son silence. Car pour un même site, on ne peut pas donner un Titre foncier et une délibération.»

Le Titre foncier 11847 Dp litigieux et toujours pendant en justice qui oppose le promoteur Abdoulaye Dia et ces habitants de Darou Salam 02 extension de Keur Massar est d’une superficie de 27 hectares. Et sur ces 27 hectares, les 05 ont été occupées par ces 245 personnes.