Connect with us

Politique

Les Réserves Du Sénégal En Phosphates Connues, C’est Deux Fois Plus Que Le Maroc

Published

on


Le Sénégal est assis sur une importante quantité de phosphates. «Il est bon d’informer l’opinion publique que le Sénégal possède 1 milliard de tonnes de ressources en phosphates, deux fois plus que le Maroc», écrit le député Mamadou Lamine Diallo.

Le député et leader du mouvement Tekki dans sa question économique hebdomadaire, ajoute que dans ce pays, l’Etat a créé l’Office chérifien des phosphates, (Ocp) «véritable pilier» du développement économique, social, technologique et culturel du Maroc. Selon lui, l’Ocp est une véritable industrie structurante, qui produit de l’acide phosphorique, des engrais pour le bénéfice de l’Etat marocain.

Sélectionné pour vous : « Si j’étais conseiller du ministre Diouf Sarr », Didier Raoult évoque la gestion du coronavirus au Sénégal et le Magal de Touba

« Ici au Sénégal, les Ics ont été bazardées à des intérêts privés Indiens en complicité avec des politiciens prédateurs. Même les travailleurs actionnaires ont été spoliés. C’est une honte», dit-il. Et d’ajouter: «A Ndendory, les phosphates de Matam sont perdus entre les sociétés de Cheikh Amar et sans doute ses acolytes politiques ».

Mamadou Lamine Diallo affirme que dans le domaine des phosphates, la politique de Macky Sall n’a pas de colonne vertébrale. Or pour Tekki, dit-il, la filière phosphate est hautement stratégique pour la souveraineté alimentaire. «Voyez-vous, la différence entre Macky Sall et moi-même, c’est le patriotisme économique. La filière phosphate doit être une industrie structurante au bénéfice de notre agriculture et de notre souveraineté alimentaire. Et, ce n’est pas négociable. On aime le Sénégal point. Un point c’est tout. Il faut choisir son camp», assène le leader de Tekki.

Continue Reading
Comments