Connect with us

Uncategorized

Laissé seul en pleine nuit sur un parking sans taxi : la version de Thomas Heurtel

Arrivé seul hier après-midi à l’aéroport El Prat, attendu dans la journée au centre d’entraînement du FC Barcelone afin d’y subir un test PCR, Thomas Heurtel (1,89 m, 31 ans) a peut-être bien vécu les 24 heures les plus rocambolesques de sa carrière de joueur.Récapitulons ce qui était déjà connu : en froid avec Sarunas…

Published

on

Laissé seul en pleine nuit sur un parking sans taxi : la version de Thomas Heurtel

Le média espagnol El Mundo a pu s’entretenir avec des proches de Thomas Heurtel. Il en résulte une version sensiblement différente que celle du FC Barcelone sur l’affaire de mardi soir où le meneur français a été interdit d’accès à l’avion du club blaugrana p…,

Arrivé seul hier après-midi à l’aéroport El Prat, attendu dans la journée au centre d’entraînement du FC Barcelone afin d’y subir un test PCR, Thomas Heurtel (1,89 m, 31 ans) a peut-être bien vécu les 24 heures les plus rocambolesques de sa carrière de joueur.

Récapitulons ce qui était déjà connu : en froid avec Sarunas Jasikevicius qui lui reproche son manque d’intensité défensive, le héros de Madrid 2014 n’apparait plus dans les plans du Barça qui est déjà tombé d’accord avec son successeur, Léo Westermann. Il a pourtant été autorisé à accompagner l’équipe catalane à Istanbul en début de semaine afin de finaliser, croyait le Barça, son accord avec le Fenerbahçe. Or, l’ancien meneur de Pau-Orthez et Strasbourg négociait secrètement avec le Real Madrid. Des discussions découvertes par le FC Barcelone pendant son séjour en Turquie, qui l’ont poussé à laisser le joueur à la porte de l’avion lors du vol retour. Face au scandale naissant, le club blaugrana a communiqué en expliquant qu’Heurtel n’avait été « en aucun cas négligé » puisqu’il avait « reçu toutes les commodités – hôtel pour la nuit, billet d’avion régulier et toute la documentation nécessaire – pour pouvoir voyager et revenir à Barcelone le lendemain. »

Rodrigue Beaubois, l’homme providentiel

Or, après s’être entretenu avec l’entourage de Thomas Heurtel, El Mundo propose une version bien différente. Décidés à mettre un terme au contrat de l’international français (qui courait jusqu’en 2022), les dirigeants barcelonais l’ont autorisé à discuter avec plusieurs équipes d’EuroLeague. Avant que le Real Madrid n’entre dans la danse. Mardi, à 13h, l’état-major du Barça a été informé des tractations avec son ennemi juré et est entré dans une colère noire. « Ils considèrent cela comme une haute trahison et lui ont dit qu’il ne pouvait pas aller à Madrid », a dévoilé un proche de l’Héraultais.

À tel point que Nacho Rodriguez, le directeur sportif du FC Barcelone, lui a demandé de descendre du bus après la défaite subi contre l’Anadolu Efes (79-89), lui répétant ces deux mots : « haute trahison ». L’entourage de Thomas Heurtel a assuré à El Mundo qu’il s’était retrouvé seul, avec sa valise, en pleine nuit sur le parking du Sinan Erdem Dome, sans aucun taxi à l’horizon. Le tout dans un contexte de pandémie mondiale où Istanbul, en dehors des frontières de l’Union Européenne, est soumis à des restrictions drastiques : les plus de 65 ans ne peuvent sortir qu’entre 10h et 13h et les moins de 20 ans entre 13h et 16h. L’enfant d’Agde a donc appelé son compatriote Rodrigue Beaubois qui est venu le chercher et l’a déposé à l’hôtel où il logeait avec le Barça, sans qu’une chambre ne soit réservée à son nom. En revanche, le club lui avait bien payé un billet d’avion le lendemain avec un départ à 9h du matin : au lieu d’un vol privé de 3 heures, il en a été quitte pour 8 heures de voyage, avec une escale à Lyon où il a pu raconter ses mésaventures au CSKA Moscou, victorieux la veille à Villeurbanne.

Where would my guy Thomas be without Beaubois???? Prolly still walking around Istanbul somewhere catching COVID

— Mike James (@TheNatural_05) December 24, 2020

MVP des deux derniers trophées remportés par le FC Barcelone (Coupe du Roi 2018 et 2019), Thomas Heurtel s’est également entretenu avec Alfonso Reyes, le président du syndicat des joueurs en Espagne. Sans surprise, ce dernier a eu une réaction forte qui figure en bonne place dans les colonnes de Marca, le média sportif de référence de l’autre côté des Pyrénées. 

« Nous avons parlé avec le joueur et cette situation est injustifiable à tout point de vue. C’est exécrable d’abandonner un joueur dans un pays étranger, surtout étant donné la situation actuelle et les protocoles sanitaires en vigueur. Le joueur est resté complètement seul. Heureusement, un ancien coéquipier a pu venir le récupérer. Avant le match, il n’a même pas pu aller à la salle avec le bus de l’équipe, il a dû s’y rendre en taxi. C’est une situation surréaliste, quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant. »

Avec l’autorisation du FC Barcelone, Thomas Heurtel n’a pas pris part à l’entraînement du Barça ce jeudi. Le club catalan est en pleine préparation de son déplacement sur le parquet du… Real Madrid (dimanche à 21h30). Les deux parties ont maintenant intérêt à résoudre ce conflit avant le 6 janvier, date limite d’inscription des nouveaux joueurs en EuroLeague.

Continue Reading
Comments