Connect with us

Economie

Entre crise sanitaire, manque d’argent et perte d’engouement…

Published

on


Comme lors de la Korité et de la Tabaski, Kolda vit les fêtes de Noël au rythme de la pandémie à coronavirus. Celle-ci a fait entrevoir une crise d’argent et a suscité moins d’engouement. En ce 24 décembre, les préparatifs pour la fête ne suscitent pas beaucoup d’enthousiasme chez les jeunes rencontrés. Et un constat fait l’unanimité : il y a moins d’ambiance que d’habitude. Même s’il faut reconnaitre que la mairie a installé des guirlandes en ville pour les circonstances des fêtes de fin d’année. 

A. Sané est une jeune fille rencontrée au marché central qui estime qu’elle n’est pas chaude cette année à célébrer Noël à cause de la covid-19. Elle précise : « d’habitude à pareil moment, je suis bien coiffée avec une tenue de ville neuve en compagnie de mes amies. Mais avec la maladie, il n’y a pas d’argent et les gens ont peur. Et surtout avec les nouvelles règles instaurées par le gouvernement que nous devons respecter pour contrer le coronavirus. C’est un invité inattendu qui vient gâcher la fête. C’est pourquoi, je me résigne à faire la fête.» 

Un tour chez les commerçants qui estiment que ce n’est pas le grand rush cette année. Pour M. Bangoura commerçant : « on dirait que nous ne sommes pas le 24 décembre tellement qu’il y a peu de clients et d’ambiance. D’habitude, cette allée à toutes les fêtes est pleine de monde. C’est pourquoi, nous devons faire avec les réalités de la pandémie à coronavirus. C’était comme ça pour la Korité mais les choses se sont améliorées un peu à la Tabaski… » 

Même son de cloche chez les jeunes à l’image de Chérif Diallo, conducteur de moto (Jakarta) : « je voulais faire la fête mais je dois voir la réalité en face. Nous sommes conscients du danger de la maladie en faisant des rassemblements. D’ailleurs, je ne dispose d’assez de moyens cette année car les activités tournent au ralenti. Donc, on va la fêter sobrement à la maison… » 

A l’image du pays, Kolda est obligée de faire face aux réalités de la covid-19 durant ces fêtes de fin d’année. Beaucoup estiment qu’il est plus sage de faire la fête dans le respect strict des mesures barrières pour lutter contre la covid-19 en restant à la maison…

Continue Reading
Comments