Connect with us

Uncategorized

Premier League

Il y a trois semaines, tout allait encore pour le mieux à Chelsea. Les Blues venaient d’enchaîner un 10e match sans défaite en championnat avec une victoire face à Leeds (3-1) et semblaient solidement installés sur le podium de la Premier League. La défaite de la formation de Frank Lampard face à Liverpool (0-2) en…

Published

on

Premier League

PREMIER LEAGUE – À l’image de sa défaite contre Arsenal (3-1), Chelsea traverse une mauvaise passe avant de recevoir une équipe d’Aston Villa en confiance.,

Vincent Bregevin

Il y a trois semaines, tout allait encore pour le mieux à Chelsea. Les Blues venaient d’enchaîner un 10e match sans défaite en championnat avec une victoire face à Leeds (3-1) et semblaient solidement installés sur le podium de la Premier League. La défaite de la formation de Frank Lampard face à Liverpool (0-2) en début de championnat restait alors son seul revers après 11 journées. Sa solidité défensive et son potentiel offensif étaient loués aux quatre coins du Royaume. A tel point que le club londonien paraissait en mesure de se mêler à la course au titre.

Premier League

Arsenal sort de sa léthargie face à Chelsea

HIER À 19:08

Trois semaines plus tard, le constat n’est plus le même. Passé à côté de son sujet dans ses grandes largeurs face à Arsenal (3-1), Chelsea a concédé à l’Emirates sa troisième défaite lors des quatre dernières journées. Les Blues ont été rétrogradés au 7e rang du classement de la Premier League avant trois rencontres particulièrement délicates à négocier en championnat contre Aston Villa, Manchester City et Leicester. La formation de Frank Lampard a des vertus à retrouver pour aborder une période qui s’annonce déterminante pour ses ambitions sur la suite de la saison.

La défense a cédé

C’était le véritable point fort qui se dégageait dans le début de saison des Blues : une défense de fer illustrée par les multiples « clean-sheets » d’Edouard Mendy, le gardien arrivé de Rennes à l’intersaison. En deux mois, entre le 3 octobre et le 5 décembre, Chelsea n’avait encaissé que cinq buts en huit matches. En l’espace de trois semaines, la formation de Frank Lampard en a concédé six en seulement quatre matches. Dont trois sur le terrain d’Arsenal, pourtant en pleine crise de confiance après sept matches sans victoire, dont cinq défaites.

Six recrues pour un puzzle XXL : Comment Lampard veut dessiner le Chelsea de demain

L’entraîneur des Blues n’a pas pointé des carences individuelles. Plutôt l’état d’esprit général d’une équipe qui n’a pas affiché l’agressivité et la concentration requises pour un match de Premier League. C’était déjà latent lors des dernières sorties de Chelsea. À l’Emirates, c’est devenu criant. « Ce n’est pas une question de tactique ou de système, a jugé Lampard. Si on joue à 60 ou 70%, on ne peut pas gagner un match de Premier League. On ne peut pas manquer d’énergie et d’envie dans ce championnat. » Défendre collectivement, c’est une qualité que Chelsea a oublié ces dernières semaines. Et que les Londoniens doivent impérativement retrouver pour rebondir.

Une attaque orpheline de Ziyech

Le secteur offensif ne lui donne pas satisfaction non plus. Surtout après les investissements massifs fournis lors du dernier mercato pour le renforcer avec les arrivées de Kai Havertz, Hakim Ziyech et Timo Werner pour un montant global avoisinant les 175 millions d’euros. Werner incarne les difficultés actuelles des Blues en attaque. Muet depuis 10 matches, sa pire période de disette en club depuis 2016, l’ancien buteur du RB Leipzig peine à confirmer son début de saison encourageant. « Il ne nous a pas assez apporté, avec ou sans le ballon », a estimé Lampard au sujet de la performance de son attaquant face à Arsenal.

Liverpool déjà champion ? « Quand on voit la marge de sécurité dont les Reds disposent… »

Si les Blues manquent d’efficacité devant le but, à l’image de Werner, ils semblent surtout nettement moins tranchants depuis la blessure de Hakim Ziyech face à Leeds (3-1). Ce n’est pas un hasard si la mauvaise série traversée par Chelsea coïncide avec la période d’indisponibilité de son stratège marocain. Par sa créativité et sa justesse de jeu, il a pris une influence monumentale dans l’animation offensive des Blues. Sans lui, l’attaque londonienne bat de l’aile. Et Lampard peine à trouver la bonne formule pour atténuer les conséquences de son absence.

Un mal nécessaire ?

C’est difficile de juger la saison de Chelsea. Avec les Blues, c’est tout ou rien. Il y a eu cette série de neuf matches sans défaite en championnat qui a propulsé la formation de Frank Lampard parmi les candidats au titre. Et la spirale négative actuelle où les Londoniens réalisent plutôt les performances d’une équipe de milieu de tableau. Le niveau réel de Chelsea se situe probablement entre les deux. Le potentiel est là, c’est une évidence, mais la mauvaise série traversée par les Blues a au moins permis d’évaluer leurs limites.

Lampard n’en est pas vraiment surpris. Dans la bonne période de Chelsea, son coach a toujours tenu à calmer l’euphorie ambiante. « Les équipes qui enchaînent les victoires sans relâche ne gagnaient pas il y a trois ans, a-t-il souligné après la défaite contre Arsenal. Nous n’en sommes pas encore là, c’est clair. Je l’ai ressenti pendant notre longue période d’invincibilité comme je le ressens maintenant. » L’entraîneur des Blues a toujours été conscient de la marge de progression d’une équipe pleine de talents, mais encore en chantier. De ce point de vue, la mauvaise passe actuelle est probablement nécessaire pour avancer.

Neymar Ballon d’Or, Giroud devant Titi et Griezmann devant Platoche, Messi… nos paris osés de 2021

Premier League

Chelsea se réveille

21/12/2020 À 21:54

Premier League

Malgré Giroud, Chelsea tombe à nouveau

15/12/2020 À 19:55

Continue Reading
Comments