Connect with us

REFLEXIONS

Du gouvernement ou des gouvernés ? Ma conviction ! (Mamadou Lamine Ba) – YerimPost

Published

on


« Je voulais vous dire d’une manière claire et nette qu’aujourd’hui, au niveau du ministère de l’Education nationale, il n’y a pas de changement de curricula, pas  de module, pas de réforme envisagée ni aujourd’hui ni demain. Que ça soit clair! ». Voici, en substance, la réponse attribuée au Ministre de l’éducation sur la question de l’enseignement de la sexualité dans l’école sénégalaise.  Cette menace transcende toutes les chapelles politiques. Elle est nationale.
Beaucoup réclame une position du gouvernement et un propos du Président. Je plains tous ceux qui pensent que ce combat est celui du Ministère ou du gouvernement. Ceux qui attendent le coup de sifflet du gouvernement se trompent lourdement. Quand une menace vient de l’extérieur, il y a certes des citoyens recrutés, formés et payés pour la contenir. Mais quand cette menace est majeure, la réplique implique tous les citoyens responsables et conscients des enjeux majeurs et des perspectives.
Quand la France a été envahie par les Nazis, ce n’est pas le seul gouvernement français d’alors qui a repoussé les allemands. D’ailleurs, le Maréchal Pétain a été contraint à abdiquer. C’est dans les annales de l’histoire. Ce sont des français, de manière ouverte ou dans la clandestinité, qui se sont engagés, l’honneur et la responsabilité en bandoulière, pour barrer la route aux envahisseurs. Ça a coûté ce que ça a coûté en vies humaines et en dégâts matériels et autres. Mais la France a relevé le défi. Quand il y a eu les attentats du 11 septembre à New York, le gouvernement américain s’est certes exprimé mais des citoyens des USA se sont spontanément engagés à aller au front pour laver l’affront. Les exemples font foison dans le monde.
Le combat contre la légalisation des actes contre-nature est celui nous tous. Autant que nous sommes. Quand quelqu’un parle du mal de nos guides spirituels, nous n’attendons pas le gouvernement pour les défendre. Alors ayons le même courage et la même spontanéité dans la bataille contre l’enseignement de ces…je ne sais comment les qualifier…pour défendre nos valeurs culturelles et cultuelles, socles de notre paix et stabilité. 
Notre mobilisation, notre détermination et notre message commun et unanime sont les meilleures armes contre l’offensive de l’ONU et son bras armé, l’UNESCO. C’est le meilleur rempart contre cette provocation. Ils ne céderont pas volontairement. C’est au peuple sénégalais, dans sa majorité, mobilisé et ferme, qui fera reculer ces instances qui veulent métamorphoser négativement l’espère humaine. Ceux qui s’attaquent au gouvernement ne font que l’affaiblir maladroitement.
C’est à nous de nous constituer en carapace et le gouvernement trouvera la force de rejeter avec vigueur et rigueur ces oiseaux de mauvais augure qui cherchent à nous domestiquer à leur guise. Ce n’est pas au seul gouvernement de mener ce combat. Ce serait abdiquer. Nous, gouvernés, devons nous dresser contre l’introduction de l’éducation sexuelle au Sénégal.

Mamadou Lamine BA Chef de Bureau Communication et Partenariat à l’IEF de Ziguinchor



Continue Reading
Comments