Connect with us

Justice

Brésil: la justice locale se penche sur la fête avec Neymar

Selon le quotidien Folha de Sao Paulo et l’agence de presse Reuters, le parquet de Rio de Janeiro a annoncé mercredi qu’il étudiait plusieurs signalements déposées contre la très décriée fête organisée avec Neymar pour le réveillon du Nouvel An. Cinq jours après les premières révélations sur l’organisation attribuée à Neymar d’une fête géante pour…

Published

on

Brésil: la justice locale se penche sur la fête avec Neymar

Selon le quotidien Folha de Sao Paulo et l’agence de presse Reuters, le parquet de Rio de Janeiro a annoncé mercredi qu’il étudiait plusieurs signalements déposées contre la très décriée fête organisée avec Neymar pour le réveillon du Nouvel An.,

Selon le quotidien Folha de Sao Paulo et l’agence de presse Reuters, le parquet de Rio de Janeiro a annoncé mercredi qu’il étudiait plusieurs signalements déposées contre la très décriée fête organisée avec Neymar pour le réveillon du Nouvel An.

Cinq jours après les premières révélations sur l’organisation attribuée à Neymar d’une fête géante pour le Nouvel An, l’affaire a atteint la justice brésilienne. Le parquet de Rio de Janeiro a annoncé mercredi qu’il étudiait plusieurs signalements déposés contre l’événement selon le quotidien Folha de Sao Paulo et l’agence de presse Reuters.

Les révélations sur cette fête ont provoqué l’indignation générale au Brésil, troisième pays le plus touché par le Covid-19 avec 190.000 décès depuis le début de la pandémie.

Si la justice a désormais un oeil sur ce dossier, la municipalité de Mangaratiba, où doit avoir lieu la fête, a assuré mercredi qu’elle ne pouvait pas intervenir, faute de compétence pour limiter des événements privés dans des lieux privés. La ville a simplement rappelé que ne pas organiser de tels rassemblements « est une question de responsabilité sociale et de bon sens ».

Neymar silencieux et défendu par son avocat

Mardi, un avocat de l’attaquant du PSG avait démenti tout lien entre celui-ci et cette fête géante qui devait durer cinq jours, jusqu’au 1er janvier. « C’est un événement Fabrica (un sponsor du Brésilien). Il n’a aucun rapport avec Neymar, a assuré l’avocat. Neymar est avec sa famille, avec son fils et son physiothérapeute (pour le 31 décembre) ».

Une manière d’éteindre l’incendie naissant, tant les détails révélés petit à petit sur cette fête avaient provoqué la colère des Brésiliens. On y apprenait que les téléphones portables auraient dû être laissés aux vestiaires pour éviter toute fuite d’images sur les réseaux sociaux. Il était aussi question d’un test PCR préalable et d’un port de masque obligatoire pour les 500 convives évoqués dans un premier temps. L’agence Fabrica avait ensuite assuré que la fête n’accueillerait « que » 150 convives et qu’elle respecterait bien les normes sanitaires en vigueur, sans convaincre.

« Ce serait beaucoup plus simple si Neymar allait sur les réseaux sociaux et disait qu’il n’a rien à voir avec tout ça. LeBron James, Lewis Hamilton, Messi ou Cristiano Ronaldo n’organisent aucune fête », résumait lundi soir Galvao Bueno, commentateur historique de TV Globo.

Continue Reading
Comments