Connect with us

2020

Les morts marquantes dans le monde du sport en 2020

Le décès de Diego Maradona a bouleversé la planète entière. Le stade San Paolo de Naples, entre autres, a été rebaptisé en son nom. (Presse Sports) Au cours de cette année particulière, de nombreuses personnalités du monde du sport, de Kobe Bryant à Maradona, se sont éteintes. mis à jour le 31 décembre 2020 à…

Published

on

Les morts marquantes dans le monde du sport en 2020

Au cours de cette année particulière, de nombreuses personnalités du monde du sport, de Kobe Bryant à Maradona, se sont éteintes.,

Le décès de Diego Maradona a bouleversé la planète entière. Le stade San Paolo de Naples, entre autres, a été rebaptisé en son nom. (Presse Sports)

Le décès de Diego Maradona a bouleversé la planète entière. Le stade San Paolo de Naples, entre autres, a été rebaptisé en son nom. (Presse Sports)

Au cours de cette année particulière, de nombreuses personnalités du monde du sport, de Kobe Bryant à Maradona, se sont éteintes.


mis à jour le 31 décembre 2020 à 11h33

(L. Hahn/L'Équipe)

(L. Hahn/L’Équipe)

1er janvier : David Stern (77 ans)

Ancien « commissioner » de la NBA pendant trente ans et grande figure du basket pour avoir révolutionné la Ligue, il n’a pas survécu à une hémorragie cérébrale.

(J.-M. Hervio/L'Équipe)

(J.-M. Hervio/L’Équipe)

3 janvier : Nathaël Julan (23 ans)

Formé au Havre et recruté par Guingamp, le jeune attaquant a été victime d’un accident de la route, après un entraînement.

(B. Papon/L'Équipe)

(B. Papon/L’Équipe)

12 janvier : Paulo Gonçalves (40 ans)

Le motard portugais s’est tué sur la septième étape du Dakar, à la suite d’une chute, à 40 ans. Il avait terminé deuxième de l’épreuve en 2015.

(P. Boutroux/L'Équipe)

(P. Boutroux/L’Équipe)

24 janvier : Robert Rensenbrink (72 ans)

Ex-star d’Anderlecht, passée ensuite par Toulouse, et membre de la génération Cruyff avec la grande équipe des Pays-Bas dans les années 70, il a été finaliste des Coupes du monde 1974 et 1978. Quelques mois plus tard, le 12 juillet, son ancien coéquipier Wim Suurbier s’en allait lui aussi.

(A. Reau/L'Équipe)

(A. Reau/L’Équipe)

26 janvier : Kobe Bryant (41 ans)

Le choc. Légende du basket américain et des Lakers, « The Black Mamba » a été victime d’un accident d’hélicoptère en Californie.

(C. De Martignac/L'Équipe)

(C. De Martignac/L’Équipe)

9 février : Jean Fournet-Fayard (88 ans)

Le dirigeant avait pris la succession de Fernand Sastre à la présidence de la Fédération française de football, de 1985 à 1993.

(F. Faugere/L'Équipe)

(F. Faugere/L’Équipe)

3 mars : Nicolas Portal (40 ans)

Ancien coureur, reconverti comme directeur sportif chez Sky puis Ineos, le Français est décédé subitement d’un arrêt cardiaque.

(L'Équipe)

(L’Équipe)

26 mars : Michel Hidalgo (87 ans)

Après une riche vie de joueur (Reims, Monaco), il s’était tourné vers le poste de sélectionneur des Bleus, avec lequel il avait décroché l’Euro 84. Le premier trophée majeur du foot français.

(S. Boué/L'Équipe)

(S. Boué/L’Équipe)

31 mars : Pape Diouf (68 ans)

Ex-journaliste, agent, et surtout président de l’OM entre 2005 et 2009, le Franco-Sénégalais est mort du coronavirus.

(J.-C. Pichon/L'Équipe)

(J.-C. Pichon/L’Équipe)

12 avril : Stirling Moss (90 ans)

Le pilote anglais, touche-à-tout, et bon partout, s’était notamment fait connaître sur les circuits de Formule 1 (onze saisons de 1951 à 1961). Seize victoires en 66 courses, mais aucun titre. D’où l’expression de « champion sans couronne ».

(L'Équipe)

(L’Équipe)

27 avril : Robert Herbin (81 ans)

Grande figure de l’histoire des Verts, emmenés jusqu’en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1976, « le Sphinx » a été emporté par des complications cardiaques et pulmonaires.

(A. Martin/L'Équipe)

(A. Martin/L’Équipe)

16 mai : Jacques Crevoisier (72 ans)

Formateur puis consultant, il avait notamment été un fidèle de Gérard Houllier, à la Direction technique nationale comme à Liverpool. Tous deux sont partis à quelques mois d’intervalle.

(J. Prevost/L'Équipe)

(J. Prevost/L’Équipe)

14 juin : Luce Douady (16 ans)

Elle était une véritable promesse de l’escalade tricolore, avec les Jeux de Paris 2020 en ligne de mire. Mais un accident lors d’une sortie lui a été fatal.

(L'Équipe)

(L’Équipe)

10 juillet : Jacky Charlton (85 ans)

Champion du monde avec l’Angleterre en 1966 avec son frère Bobby, mais aussi Nobby Stiles, mort le 30 octobre, « Big Jack », homme d’un club (Leeds), était un illustre défenseur central.

(F. Faugère/L'Équipe)

(F. Faugère/L’Équipe)

1er août : Alex Dupont (66 ans)

Coach charismatique, passé sur les bancs de Dunkerque, Gueugnon, Sedan ou encore Brest, est décédé d’une crise cardiaque. Il avait soulevé la Coupe de la Ligue 2000 avec les Forgerons.

(A. Landrain/L'Équipe)

(A. Landrain/L’Équipe)

31 août : Jean-Baptiste Mendy (57 ans)

Le Français, élégant sur un ring, et dans la vie tout court, était devenu champion du monde des légers en 1991.

(D. Fèvre/L'Équipe)

(D. Fèvre/L’Équipe)

20 octobre : Bruno Martini (58 ans)

Réputé pour son intelligence et sa discrétion, l’ancien gardien d’Auxerre, entre autres, et de l’équipe de France a été emporté par une crise cardiaque. Il travaillait au centre de formation du MHSC.

(L'Équipe)

(L’Équipe)

15 novembre : Ray Clemence (72 ans)

Disparu après un long combat contre la maladie, le gardien de but aux plus de 1 100 matches professionnels demeurera une légende à Liverpool, gagnant notamment trois C1 et cinq titres de champion.

(N. Luttiau/L'Équipe)

(N. Luttiau/L’Équipe)

24 novembre : Christophe Dominici (48 ans)

Référence du Championnat (cinq Brennus au compteur) et du rugby tricolore plus largement (67 sélections, 125 points), l’insaisissable ailier restera comme un des héros du succès sur les All Blacks en 1999.

(R. Martin/L'Équipe)

(R. Martin/L’Équipe)

24 novembre : Jacques Secrétin (71 ans)

C’est le pongiste français le plus titré. Champion d’Europe en simple en 1976 et champion du monde en double mixte en 1977, il s’était construit un magnifique palmarès et s’était distingué par sa longévité au plus haut niveau.

(S. Akagi/Far East Press/Aflo)

(S. Akagi/Far East Press/Aflo)

25 novembre : Diego Maradona (60 ans)

Assurément l’un des plus grands joueurs de tous les temps. Aussi génial sur un terrain que controversé en dehors, il était un Dieu pour les Argentins (et bien d’autres). Ses soucis de santé ont fini par l’emporter.

(A. De Martignac/L'Équipe)

(A. De Martignac/L’Équipe)

29 novembre : Papa Bouba Diop (42 ans)

L’ex-international sénégalais avait marqué l’unique but face à la France lors du Mondial 2002. Il était atteint de la maladie de Charcot.

(L'Équipe)

(L’Équipe)

9 décembre : Paolo Rossi (64 ans)

L’attaquant italien de la Juventus avait vécu une année 1982 folle, régnant lors de la Coupe du monde en Espagne et enlevant le Ballon d’Or.

(F. Faugère/L'Équipe)

(F. Faugère/L’Équipe)

14 décembre : Gérard Houllier (73 ans)

Ou comment un instit’ et professeur d’anglais a, entre autres, réussi à être champion de France avec le PSG (1986) et l’OL (2006, 2007), encadrer les Bleus et diriger Liverpool (cinq titres en 2001). Un des plus grands managers français.

(J.-L. Fel/L'Équipe)

(J.-L. Fel/L’Équipe)

14 décembre : Jean-Pierre Lux (74 ans)

L’ancien trois-quarts centre de Dax et du quinze de France, pendant les années 70, avait ensuite gardé de son influence au sein des instances (LNR, ERC, FFR).

(L'Équipe)

(L’Équipe)

22 décembre : Claude Brasseur (84 ans)

Au-delà d’une carrière au cinéma mémorable, Claude Brasseur avait aussi remporté le Dakar en 1983 et avait frôlé la mort en bobsleigh avant les JO de 1964.

publié le 31 décembre 2020 à 10h00 mis à jour le 31 décembre 2020 à 11h33

Up Next

Mercato

Don't Miss

F1 : Appelez le « Sir », le pilote Lewis Hamilton anobli après son 7e titre

Continue Reading
Comments