Connect with us

ACTUALITES

Vœux de nouvel an de Madame le maire de la ville de Dakar – YerimPost

Published

on


Dakaroises, Dakarois, 

L’année 2020 s’achève dans un contexte de crise sanitaire sans précédent. Elle aura été marquée, de bout en bout, par la pandémie liée au coronavirus qui nous a fortement éprouvé. Notre Nation a été frappée par la peine et le deuil. J’ai une pensée émue pour nos morts et pour les familles endeuillées. Je prie pour le repos de leur âme et souhaite aux familles frappées par le deuil de trouver la foi pour surmonter leur douleur. Mes pensées pleines de solidarité vont à tous les malades, ceux que la vie éprouve chez eux ou dans les hôpitaux. J’ai également une pensée particulière pour celles et ceux qui ont vécu cette année dans la difficulté en leur souhaitant qu’ils retrouvent la force de venir à bout des épreuves de l’existence.

J’adresse également mes vives félicitations à tous les membres du corps médical pour l’excellent travail accompli depuis de début de cette crise. Je les encourage à continuer le combat pour la préservation de la vie humaine.

La pandémie liée au coronavirus nous rappelle la fragilité de  notre existence. Elle nous montre à quel point l’humain est essentiel dans les politiques publiques et nous invite également à les repenser en plaçant l’homme au cœur de nos actions. Tout au long de ces douze mois difficiles, la Ville de Dakar s’est engagée dans la lutte contre la COVID 19. Les populations dakaroises ont bénéficié d’un vaste programme de prévention et de sensibilisation à travers la distribution, à grande échelle de masques, de gels hydro-alcooliques, de produits de désinfection, de produits d’entretien et de lave mains. Elles ont également bénéficié du soutien de la ville à travers la distribution de kits alimentaires pour atténuer l’impact social de la pandémie. 

La Ville de Dakar a fortement contribué à la reprise des cours en procédant au nettoiement et à la désinfection des lycées et collèges et en mettant en place le matériel nécessaire au respect du protocole sanitaire dans les établissements scolaires. Ces programmes exécutés en parfaite collaboration avec les communes sont complétés par une contribution de 100 millions de francs cfa au fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la COVID 19 (FORCE COVID 19) mis en place par le Gouvernement.

Lorsque j’indiquais que la COVID 19 nous engageait à replacer l’homme au cœur des politiques publiques, je laissais entendre qu’en 2021, la santé sera au centre des actions de la Ville de Dakar. En effet, cette crise sanitaire d’ampleur inédite nous incite à faire plus et à faire mieux pour améliorer sensiblement l’offre et la qualité des prestations dans nos structures sanitaires. A ce titre, nous avons décidé, aux côtés de l’État, d’accorder une priorité absolue à la construction et à l’équipement de l’hôpital de niveau 1 des parcelles assainies. A l’instar de Abass Ndao dont le nouveau scanner sera inauguré en début d’année, l’hôpital des Parcelles Assainies sera une structure sanitaire de référence au service des populations de Dakar.

Piliers de notre société, les femmes méritent toute notre attention. Nous devons nous engager à agir ensemble pour lutter contre les insécurités auxquelles certaines d’entre elles sont confrontées souvent dans le silence. Elles sont des actrices importantes de notre société que nous devons intégrer dans nos politiques municipales. C’est dans cet esprit que la ville va réaliser « la Maison de la femme » qui sera un espace de vie où les femmes vulnérables pourront recevoir un paquet de services nécessaires pour les aider à surmonter leurs difficultés. 

Une part importante du budget 2021 sera également consacrée à des programmes d’autonomisation 

afin d’impulser une nouvelle dynamique capable de changer la condition des femmes dans notre ville. Nous le savons, les femmes sont réputées pour leur esprit d’entreprise que je compte appuyer à travers une véritable politique d’inclusion financière et ainsi amplifier les actions engagées depuis quelques années à travers la mise en place de programmes de formation et de lignes de financement par les femmes et pour les jeunes.

La propreté de notre capitale est une question de santé publique et un défi environnemental que nous devons relever. Nous pouvons y parvenir si nous arrivons à nous défaire de nos comportements inciviques qui dénaturent le cadre de vie. Des réponses adéquates seront apportées à la lutte contre l’encombrement et l’insalubrité dans nos rues. A ce titre, le programme « Dakar Ville propre » va s’intensifier afin d’améliorer notre cadre de vie et pour rendre Dakar plus agréable à vivre.

Dakaroises, Dakarois,

La fin d’une année est toujours un moment d’introspection et de projection sur notre avenir, un avenir plein de défis. Aujourd’hui plus que jamais, c’est le devenir de notre territoire, notre avenir commun qui est en jeu. C’est à nous de décider, pour que d’autres ne décident pas à notre place, de l’évolution que nous voulons donner à Dakar, notre ville. 

Dakar ville plus que centenaire, ancienne capitale de l’AOF, ville ouverte à toutes les identités, à toutes les fraternités et à toutes les solidarités, témoin de notre histoire commune mérite plus de considération. 

Dakar c’est notre patrimoine représentatif du génie, de l’histoire et de la diversité de ses habitants. Dakar c’est aussi une mémoire, une âme et une identité. Toutes nos forces doivent être mobilisées pour préserver cet héritage commun et construire ensemble l’avenir de Dakar dans la liberté et la solidarité. 

Je souhaite que cette prise de conscience et cette mobilisation collectives s’accomplissent avec cette nouvelle année. Je souhaite que 2021 nous apporte la paix et la santé, le sourire et la joie de vivre et qu’elle soit une année d’accomplissement personnel, familial et professionnel pour chacune et chacun d’entre vous.

Bonne année et bonne fête.

Soham el Wardini

Maire de la Ville de Dakar



Continue Reading
Comments