Connect with us

Uncategorized

PSG : la réponse violente d’un club uruguayen à la sanction contre Cavani

INJUSTICE Suspendu trois matches par la Fédération anglaise pour un tweet à un ami jugé raciste, l’ancien attaquant du PSG Edinson Cavani a reçu le soutien d’un petit club uruguayen, qui a publié un tweet d’une violence rare contre le Royaume Uni. La chasse aux propos racistes lancée au soir de PSG-Basaksehir a beaucoup d’avantages…

Published

on

PSG : la réponse violente d’un club uruguayen à la sanction contre Cavani

Suspendu trois matches par la Fédération anglaise pour un tweet à un ami jugé raciste, l’ancien attaquant du PSG Edinson Cavani a reçu le soutien d’un petit club uruguayen, qui a publié un tweet d’une violence rare contre le Royaume Uni.,

INJUSTICE

Suspendu trois matches par la Fédération anglaise pour un tweet à un ami jugé raciste, l’ancien attaquant du PSG Edinson Cavani a reçu le soutien d’un petit club uruguayen, qui a publié un tweet d’une violence rare contre le Royaume Uni.

La chasse aux propos racistes lancée au soir de PSG-Basaksehir a beaucoup d’avantages mais hélas quelques inconvénients. Comme vient de le constater Edison Cavani. Pour avoir remercié un ami qui le félicitait d’avoir signé à Manchester United en le traitant de « negrito » (petit noir), un surnom courant en Amérique du Sud, le Matador a écopé de trois matches de suspension et d’une amende de 112.000€. Une sanction qu’il a acceptée sans protester. Mais ce n’est pas le cas du Club Plaza Colonia, pensionnaire de Première division uruguayenne.

« Ils ont envahi et usurpé des terres qu’ils possèdent encore »

Sur son compte Twitter, le Club Plaza Polonia a attaqué : « Ils ont envahi et usurpé des terres qu’ils possèdent encore. Ils ont persécuté et exécuté des gens parce qu’ils pensaient différemment, ils ont asservi des populations, les ont privé de leurs droits, et été les champions de l’intolérance religieuse. Aujourd’hui, ils sont juges de la morale, sans tenir compte du contexte ou de la culture. Nous sommes Cavani ».

Les « terres usurpées » sont évidemment une référence, entre autres, aux Malouines qui avaient provoqué une guerre entre l’Argentine et l’Angleterre en 1982. Pas sûr que la référence ni l’ensemble du commentaire du CPP n’aident Edinson Cavani…

Ellos invadieron y usurparon tierras q aun poseen, persiguieron y ejecutaron gente por pensar diferente, esclavizaron, prohibieron derechos, fueron adalides de la intolerancia religiosa

Hoy son jueces de la moral, sin tener en cuenta el contexto ni lo cultural

Nosotros, Cavani. pic.twitter.com/c4rbAjvsUk

— Club Plaza Colonia (@PlazaColonia) December 31, 2020

Continue Reading
Comments