Connect with us

Santé

« Nous sommes foncièrement contre le vaccin, parce que…»

Published

on


La mise en garde est de l’ancien conseiller technique du ministre de la Santé sous Wade, feu Issa Mbaye Sambe. Déthié Diouf, puisque c’est de lui qu’il s’agit, récuse catégoriquement les vaccins qui sont dans le marché européen et ailleurs et destinés à pour barrer la route à la Covid-19.

« Nous sommes foncièrement contre le vaccin. Je le dis et le répète, les Etats-Unis qui ont eu plus 200 mille morts et plus de 20 millions de contaminés, la France, c’est eux qui doivent se vacciner en premier. Car, souvent, quand il y a un bon médicament, un bon produit, 5 ans ou dix ans après ils nous le font parvenir (…). Il y a un risque. Tout le monde sait qu’on ne peut pas concevoir un vaccin en 9 mois, qu’ils acceptent d’être les cobayes d’abord! Voilà pourquoi nous avons dit que si le président de la République accepte de signer pour un vaccin, qu’il se fasse vacciner en premier lui et sa famille, l’Assemblée nationale qui a été secouée par le coronavirus, le gouvernement, qu’ils donnent l’exemple, qu’ils se fassent vacciner devant le peuple! Après, nous, nous allons nous faire vacciner », explique l’ancien conseiller technique de feu Issa Mbaye Samb.

Déthié Diouf qui était face à la presse dit à qui veut l’entendre que les vaccins jusque-là fabriqués ne sont pas fiables. « Nous avons vu des candidats vaccins ailleurs qui sont finalement tombés en syncope d’autres qui ont perdu la vie. Mais cela n’est que ce qui est parvenu à la presse. Ce que cette presse ne sait pas, ce sont les autres conséquences. Voilà pourquoi nous sommes contre le vaccin.  Nous nous inscrivons contre. Ce qui nous a permis d’être le premier en Afrique, deuxième au niveau mondial dans la lutte contre la Covid, s’il n’y avait pas un relâchement de la part de gouvernement, le Covid aurait été complètement éradiqué. Donc remettons la rigueur pour venir à bout de la pandémie ».

Seneweb

Continue Reading
Comments