Connect with us

Uncategorized

Incidents à Marseille : « Il y a des gens qui ont profité de la situation pour casser », déplore l’ancien footba

L’ancien footballeur de l’OM Alain Giresse réagit sur franceinfo aux incidents et l’intrusion de supporters au centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille samedi. »Il y a des gens qui ont profité de la situation pour casser », a réagi sur franceinfo samedi 31 janvier Alain Giresse, ancien footballeur à l’OM, après les incidents et l’intrusion de supporters au…

Published

on

Incidents à Marseille : « Il y a des gens qui ont profité de la situation pour casser », déplore l’ancien footba

L’ancien footballeur de l’OM Alain Giresse réagit sur franceinfo aux incidents et l’intrusion de supporters au centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille samedi.,

L’ancien footballeur de l’OM Alain Giresse réagit sur franceinfo aux incidents et l’intrusion de supporters au centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille samedi.

« Il y a des gens qui ont profité de la situation pour casser », a réagi sur franceinfo samedi 31 janvier Alain Giresse, ancien footballeur à l’OM, après les incidents et l’intrusion de supporters au centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille. Le club a annoncé qu’il allait porter plainte. 19 personnes étaient toujours en garde à vue.

« C’est quelque chose d’inadmissible, d’inacceptable. On peut évidement comprendre le mécontentement des supporters dans certaines situations », a commenté Alain Giresse, mais selon lui, « là on est au-delà. Ce ne sont pas de vrais supporters », a t-il estimé.

On parle de 300 personnes par rapport aux dizaines de milliers qu’il y a à l’OM et qui sont des passionnés, des vrais…

Alain Giresse

à franceinfo

Pour Alain Giresse,« on ne peut pas accepter que le football serve à ces gens-là pour créer le chaos. » « Après, il y a autre chose qui m’interpelle : on a aujourd’hui des clubs qui sont repris par des étrangers, et qui ne prennent la mesure de ce qui fait la spécifité de ce club », a-t-il ajouté. Selon lui, « à Marseille, on est arrivé en annonçant des projets, des perspectives pour le futur, et on aperçoit que ça a du mal à prendre ».

Continue Reading
Comments