Connect with us

Politique

Se sentant «trahi», le célèbre membre de QAnon Jake Angeli veut se retourner contre Trump

Published

on


Devenu le symbole de l’insurrection, qui a fait cinq morts, le manifestant se décrit comme le « chaman de QANon », mouvement conspirationniste de plus en plus populaire à travers le monde. Militant inconditionnel, Jacob Chansley a toujours soutenu Donald Trump, dès le début de son mandat. C’est d’ailleurs pour soutenir son président du moment qu’il s’était rendu, fier et déterminé, au Capitole le 6 janvier. Quelques jours plus tard, il avait été arrêté et inculpé pour intrusion illégale et conduite violente.

Et aujourd’hui, « l’homme aux cornes de bison » se sent totalement délaissé par son « chef » et est prêt à se retourner contre lui. C’est en tout cas ce que son avocat, Albert Watkins, a annoncé Associated Press. Il prétend que son client, qui vouait une adoration a Donald Trump, est maintenant déçu par le fait que l’ancien président des États-Unis ne lui (ainsi qu’à d’autres émeutiers) a pas accordé la grâce présidentielle. « Il a eu l’impression d’avoir été trahi par le président », a déclaré Albert Watkins, qui a donc annoncé que Jacob Chansley désirait témoigner contre Donald Trump lorsque le procès en destitution de ce dernier commencera, soit au début du mois de février.

Selon l’avocat, « il est important pour les sénateurs d’entendre la voix de quelqu’un qui a été incité par Trump » à entrer au Capitole. Jacob Chansley a en effet déclaré aux enquêteurs s’occupant de son arrestation qu’il avait participé à l’insurrection « à la demande du président que tous les ‘patriotes’ viennent à Washington le 6 janvier ».

Continue Reading
Comments