Connect with us

Santé

49 personnes positives en 45 jours : La fièvre monte à Kolda

Published

on


Le coronavirus prend des proportions inquiétantes dans la région de Kolda. Des cas de contamination sont enregistrés très souvent confirmant le retour en force de la pandémie à cause du relâchement.

Le virus continue à se propager sur l’ensemble du périmètre régional de Kolda. Entre le 14 décembre et le 30 janvier 2021, 49 cas positifs au coronavirus ont été enregistrés dans toute la région. Les patients sont actuellement au Centre de traitement des épidémies logé à l’Hôpital régional où ils sont en train d’être suivis par les services médicaux. Selon Dr Yaya Baldé, médecin-chef régional, «cette deuxième vague est accélérée par le relâchement des populations dans le respect des mesures barrières». Evidemment, dans tous les coins de la région, les populations appliquent de moins en moins les mesures barrières. Si le port de masque est moins visible, le lavage des mains n’est pas aussi appliqué avec rigueur dans les lieux de rassemblement toujours bondés.
Dans ce contexte de pandémie aggravée par cette deuxième vague, les cérémonies continuent à se tenir. Comme si de rien n’était. Face à cette situation, le médecin-chef de la région «appelle les populations à plus de conscience et de vigilance». Dr Yaya Baldé entre dans une campagne de sensibilisation sans limites pour le respect strict des mesures barrières dans la région avec comme objectif, réduire la propagation du virus et stopper les cas communautaires qui se multiplient.
Alors que les établissements scolaires publics et privés sont de véritables bombes à retardement. La distanciation est impensable à cause des effectifs pléthoriques des élèves. Ces derniers s’assoient par trois voire quatre sur une même table-banc dans une salle de classe où les rangées ne sont pas aussi distantes de plus d’un mètre cinquante. Il s’y ajoute l’inefficacité du dispositif opérationnel devant les portes d’entrée et de sortie avec l’insuffisance du matériel de contrôle dont les lavoirs, les gels et les thermo-flashs. «Il faut renforcer les dispositifs en dotant toutes ces structures scolaires des toutes les armes de défense dont des masques, des gels, des thermo-flashs», conseille Saloum Sonko, Secrétaire général local du Sels/A.

Continue Reading
Comments