Connect with us

Santé

Décès de Me Khassimou Touré : Le barreau perd un ténor

Published

on


L’histoire retiendra que si Khalifa Sall n’a pas fait 5 longues années en prison, c’est grâce à Me Khassimou Touré. L’avocat, qui avait pris l’initiative de demander une grâce présidentielle pour l’ancien maire de Dakar, n’est plus. Il est décédé à Touba ce 1er février. Me Touré était malade et a préféré se replier dans la ville sainte.

Me Khassimou Touré n’est plus. Il est décédé ce lundi 1er février à Touba. L’avocat était malade. Il était à Touba, où vit une partie de sa famille, pour se reposer. Finalement, il aura succombé à sa maladie. Serigne Khassimou Touré à l’état civil était un avocat respecté. En effet, entré au Barreau de Dakar en 1994, il s’est construit une réputation en étant au cœur des grands procès. Dans les affaires Idrissa Seck et Khalifa Sall, il s’est fait remarquer. Surtout dans le procès de Khalifa Sall où son frère, Mbaye Touré, était l’un des 7 co-accusés. Il a représenté son frère.
Quand il était devant la barre, c’était sa voix qui interpellait plus qu’autre chose. Néanmoins sur les débats technico-judicaires, l’homme y avait une place. Avocat de la mairie de Dakar dans cette affaire, il a exécuté la stratégie de la défense en retardant le procès. Il avait récusé le juge Malick Lamotte en évoquant le statut de député de Khalifa Sall. Khalifa Sall, ayant épuisé toutes les voies de recours, voit sa peine se confirmer.
Pour autant, Me Khassimou Touré n’a pas baissé les bras. Il a demandé au président de la République de gracier Khalifa Sall. Une démarche qui aurait été mal perçue par les avocats de la défense et de Khalifa Sall lui-même. Khalifa Sall fera même une sortie pour affirmer qu’il n’a jamais demandé de grâce, qu’on l’a littéralement expulsé de la prison. En tout état de cause, si Khalifa Sall n’a pas purgé ses 5 ans, Me Khassimou Touré y est pour quelque chose. «Quand l’affaire a eu lieu, j’ai pris ma propre initiative pour que mon frère Mbaye Touré et Khalifa Sall soient libres. Et j’en remercie le Président Macky Sall parce que quand je lui ai dit ce que je voulais, il a réagi comme je le voulais. Ce n’est pas le moment de bavarder. J’ai fait ce que je devais faire. Je suis quitte avec ma conscience. Et demain il fera jour. Le rôle que j’y ai joué, je l’assume avec beaucoup de dignité et de fierté. Il n’y a pas de protocole de Rebeuss, il n’y a pas de protocole de Doha. C’est moi Me Khassimou Touré qui ai pris mes responsabilités, rencontré les autorités qu’il faut et obtenir ce résultat», avait-il déclaré à la Sen Tv.

Continue Reading
Comments