Connect with us

Uncategorized

OM

Ligue 1 L’appel d’offres d’hier n’ayant pas été fructueux, la LFP doit désormais trouver un accord directement avec les diffuseurs, et Canal + pourrait bien se faufiler pour la diffusion du choc OM – PSG. Zapping Onze Mondial RB Leipzig : Dayot Upamecano, futur roc de l’équipe de France ? Et si on assistait à…

Published

on

OM

L’appel d’offres d’hier n’ayant pas été fructueux, la LFP doit désormais trouver un accord directement avec les diffuseurs, et Canal + pourrait bien se faufiler pour la diffusion du choc OM – PSG.,

Ligue 1

L’appel d’offres d’hier n’ayant pas été fructueux, la LFP doit désormais trouver un accord directement avec les diffuseurs, et Canal + pourrait bien se faufiler pour la diffusion du choc OM – PSG.

Zapping Onze Mondial RB Leipzig : Dayot Upamecano, futur roc de l’équipe de France ?

Et si on assistait à un nouveau revirement de situation dans le feuilleton fou des droits TV en France ? Dans une impasse depuis hier, la LFP fait face à une situation inédite. Lors de l’appel d’offres organisé ce lundi, aucun candidat n’a atteint le montant de réserve fixé par la Ligue de Football Professionnel, et aucun accord n’a donc pu être trouvé. L’instance se donne désormais 48h pour négocier directement avec les concurrents pour trouver un terrain d’entente. 

N’ayant pas participé à cette affaire, Canal + pourrait pourtant bien se faire remarquer une nouvelle fois, comme l’explique le quotidien l’Équipe dans son édition du jour.

Canal + veut profiter de la crise

Canal + veut profiter de la crise

Lancer le diaporama

Ligue 1 : le classement des meilleurs buteurs de la saison 2020-2021
+13

Marquinhos face à l’OMCredit Photo – Icon Sport

En effet, le journal explique que la chaîne cryptée, qui doit payer sa nouvelle échéance le 5 février (56,4 millions d’euros) pourrait tenter de négocier la diffusion de certaines grosses rencontres, à commencer par le classique de dimanche. Pour le moment, le groupe dirigé par Maxime Saada refuse de payer suite au format du nouvel appel d’offres, qui comprend uniquement les lots de Mediapro, et non pas les siens. Les 24 prochaines heures promettent d’être déterminantes dans la gestion de cette crise des droits TV, et Vincent Labrune, le boss de la LFP, devrait s’entretenir avec son homologue. Les négociations promettent seront quoi qu’il arrive électrique.

Continue Reading
Comments