Connect with us

Dubaï

« Je suis retenue en otage, je crains pour ma vie », la vidéo inquiétante publiée par Latifa, Princesse de Dubaï

Published

on


Elle avait déjà fait parler d’elle en tentant de s’évader de Dubaï en 2018, avant d’être arrêtée par la marine indienne et renvoyée dans l’émirat. Depuis lors, Latifa bint Mohammed ben Rachid Al Maktoum, fille de l’émir de Dubaï, n’avait plus fait d’apparition en public. La princesse de 35 ans vient de réapparaître dans une série de vidéos inquiétantes diffusées mardi soir par la BBC et Sky News. Elle y apparait préoccupée et dit craindre pour sa vie.

« Je suis dans une villa. Je suis prise en otage et cette villa a été transformée en prison », déclare-t-elle dans une vidéo enregistrée sur un téléphone portable depuis les toilettes car « c’est la seule pièce avec une porte que je peux verrouiller ». « Toutes les fenêtres ont été condamnées (…), il y a cinq policiers à l’extérieur et deux femmes policiers à l’intérieur », ajoute-t-elle.

Sélectionné pour vous : AUJOURD’HUI: 28 novembre 1944, les tirailleurs sénégalais se révoltent et séquestrent un haut responsable militaire français

« Je m’inquiète tous les jours pour ma sécurité et pour ma vie (…) La police m’a dit que je serai en prison toute ma vie et que je ne reverrai plus jamais le soleil », poursuit-elle. « La situation devient chaque jour plus désespérée ».

Au moment de sa fuite en 2018, Latifa al-Maktoum avait raconté déjà dans une vidéo postée sur YouTube, les « tortures » dont elle disait avoir été victime. Au bord des larmes, elle racontait avoir été « emprisonnée pendant trois ans » par son père après une première tentative d’évasion, quand elle n’était qu’adolescente, en 2002. Dans les vidéos de la BBC, la princesse explique avoir été droguée lors de sa fuite en 2018 et ne s’être réveillée qu’une fois de retour à Dubaï, où elle est retenue désormais.

D’après la chaîne britannique, ces nouveaux extraits ont été enregistrés grâce à un téléphone que des proches ont réussi à fournir à la princesse. Des questions lui ont été transmises au printemps et à l’été 2019 mais le contact a été perdu depuis l’été 2020. En l’absence de nouvelles, ces proches ont souhaité rendre publiques ces images pour faire pression sur sa libération, sans réponse des autorités émiraties pour l’instant. Dans la foulée de la diffusion de ces images, l’avocat de la princesse Latifa a enjoint les « dirigeants du monde » à « prendre leurs distances » avec le souverain dubaïote au micro de la BBC.

En mars 2020, la justice britannique avait statué que l’émir de Dubaï avait commandité l’enlèvement de deux de ses filles, Latifa ainsi que Shamsa. À 18 ans seulement, elle aussi aurait tenté de fuir son père en 2000, pendant qu’elle était en vacances en Angleterre. Selon le récit de Latifa, la jeune fille a été retrouvée après deux mois de fuite, « droguée », ramenée à Dubaï et « enfermée ». La justice britannique s’était prononcée dans le cadre d’une procédure opposant l’émir de Dubaï à la princesse Haya. Devenue en 2004 la sixième épouse du souverain émirati, cette dernière avait créé la sensation en 2019 en s’enfuyant, elle aussi, à Londres, avec leurs deux enfants.

Avec LCI



Continue Reading
Comments