Connect with us

Politique

Macky SALL,un président impopulaire qui bénit le discours de la haine pour se maintenir au pouvoir . (Par Alioune Badara MBOUP)

Published

on

Il est affligeant et perturbant de constater les déclarations odieuses et irresponsables qui sont en train de devenir une habitude bien trop familière chez les proches collaborateurs du Président Macky SALL .
Au lendemain des manifestations pour la démocratie et l’État de droit , émaillées par des violences et des pertes en vies humaines au Sénégal, le président Macky SALL valide le discours de haine de ses affidés pour tenter de reprendre sa popularité perdue à jamais. Lorsque l’on regarde de près son bilan , au-lieu de faire une lecture lucide de la crise et apporter les solutions idoines sur son échec surtout des politiques sociales , Macky SALL et ses proches sont toujours dans le déni et sur leur logique politicienne, pensant que tout se règle par la ruse .
C’est ainsi qu’il faut comprendre les raisons pour lesquelles le président Macky SALL laisse ses hommes de paille faire des sorties coordonnées adossées d’un discours de haine pour préparer une vengeance qui risque de lui être fatale .

C’est en premier le ministre de l’intérieur Antoine Felix DIOME, qui pour souffler sur les braises incandescentes d’une crise nationale qui a touché toutes les localités du Sénégal dont l’élément déclencheur est l’arrestation de Ousmane SONKO , avait traité la résistance citoyenne , politique et sociale de : ” conspirations et d’actes de terrorisme qui relèvent du grand banditisme”
Quelques jours après c’est son collègue Aissata Tall Sall, ministre des Affaires étrangères, qui lui emboite le pas. D’après elle, interrogée par France24,” il y a des forces extérieures qui sont en train de manipuler des Sénégalais et qui seraient à l’origine des manifestations..” Malick Sall minitre zélé de la justice lui qui n’a rien trouvé que de qualifier les manifestants de lutteurs privés de leur passion qui ont manifesté dans les rues de Dakar, nous revient après avoir été remis à sa place par les lutteurs professionnels pour accuser le Parti PASTEF d’être à l’origine des meurtres de nombreux jeunes tués lors des manifestations .
Et pour compléter la liste ,célèbre pour ses propos ethnicistes ALIOU DEMBOUROU SOW déclare encore : « SI SONKO VEUT VRAIMENT LA GUERRE, IL L’AURA ».
Conscient du lien dangereux entre le discours de haine et la violence, le Président Macky SALL laisse pourtant prospérer ces déclarations d’une rare gravité de ses pyromanes menaçant gravement la cohésion de la société démocratique, la protection des droits de l’homme et l’État de droit.
Nous savons tous que ces discours sont bien programmés, en atteste le communiqué de BBY véritable acte d’accusation d’appel à l’insurrection et repris en trompette par ses membres qui demeurent et restent les forces obscures recruteurs de nervis .
L’APR se prépare à une vengeance après la gifle reçue comme le déclare Yakham Mbaye et repris par Abdoulaye Seydou Sow, le ministre de l’urbanisme qui crie ”Kou gnou door gnou faayou ” Jusqu’où iront ils ?
Après plusieurs jours de colère violente, plusieurs morts et une mobilisation qui dépasse l’affaire Sonko, le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D) avait pourtant suspendu ses manifestations pour répondre favorablement à la médiation du vénéré Khalif général des mourides Serigne Mountakha Mbacké, qui a décidé de participer généreusement à l’aide destinée aux familles des défunts, avec une enveloppe de cinquante millions de francs CFA.
Ces discours dangereux qui incitent publiquement à la violence envers les membres de M2D , rendent hypothétique la médiation des religieux et risquent de plonger le Sénégal dans un autre cycle de violences .
Si le Sénégal entre dans le chaos ,les seuls responsables seront le Président Macky SALL et ses responsables Apristes qui alimentent ce genre de discours .
Nous savons que le Président SALL , surpris et humilié par la détermination de la mobilisation populaire qui a fait capoter ce lâche complot ourdi au sommet , tient toujours son projet de 3e mandat et se prépare pour une 2e vague .Mais il nous trouvera sur son chemin ; nous sommes prêts.

Continue Reading
Comments