Connect with us

Economie

Hommage au Professeur Amadou Mahtar Mbow (Ppe Ibrahima Beye) – YerimPost

Published

on


Joyeux anniversaire, Professeur !!!

Le Professeur Amadou-Mahtar Mbow est multidimensionnel : homme de culture, historien, panafricaniste, homme politique engagé, membre fondateur de la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France(FEANF) éclaireur, militant des droits de l’homme, d’une urbanité exquise, en un mot homme de synthèse, car « Waalo-Waalo »,  « Ndiambour-Ndiambour », « Ndar-Ndar », Sénégalais, Africain, Caribéen, en somme, Citoyen du Monde. 

Humble et tolérant, le Professeur Amadou-Mahtar Mbow a écrit des pages glorieuses dans l’histoire des peuples. Il a été membre fondateur du Parti du Regroupement Africain (PRA-Sénégal), militant de l’Union Progressiste Sénégalaise (UPS), Ministre, Directeur général de l’UNESCO, Président du Comité International du Mémorial Gorée-Almadies. C’est cet homme que nous célébrons, aujourd’hui.

Le Professeur Amadou-Mahtar Mbow a toujours eu une vision avant-gardiste  pour le développement du Sénégal, de l’Afrique et du Monde, autour d’un certain nombre de paradigmes : promotion des droits de l’Homme, dialogue des cultures, protection des droits des Peuples. Je citerai son soutien courageux et constant à la cause ainsi qu’à la protection des droits légitimes du peuple palestinien ; combat épique qu’il mènera, constamment, au niveau de l’UNESCO.                                                                                                Il a, également, joué un rôle important dans la promotion de l’éducation pour tous, afin de gommer les inégalités entre les couches sociales, les sexes, les peuples et les pays pour l’égal accès à la science, l’éducation et la culture. Dans le même sillage, il a conduit la promotion de l’information, source d’égalité, mais aussi, d’inégalités dans le monde.

Le Pr. Amadou-Mahtar M’bow a, également, joué un rôle majeur au niveau du Bassin méditerranéen de par ses relations privilégiées avec le Royaume Chérifien, pour avoir été un trait d’union entre le monde Arabo-berbère et le monde Négro-africain. 

C’est donc, tout naturellement, qu’à son retour au Sénégal, il présidera, des années durant, aux destinées du projet international « Mémorial Gorée-Almadies » devenu, par la suite, « Mémorial de Gorée ». Un mémorial entre passé et avenir. Un passé douloureux, car marqué par le Commerce triangulaire, un avenir devant être bâti selon l’esprit de la Déclaration universelle des droits de l’homme. 

Malgré son âge avancé, il n’a, jamais, abandonné son bâton de pèlerin et sa posture d’homme de dialogue. C’est ainsi  qu’il n’a pas hésité à s’impliquer, de manière active et efficace, dans la tenue des Assises nationales du Sénégal. Dans la foulée, il présidera la Commission Nationale de Réforme des Institutions que le Président Macky Sall lui confia. C’est dire qu’il est resté une sentinelle, une boussole et  un aiguillon vers l’égalité entre les hommes, le respect des droits de l’Homme, la culture, le rapprochement et  le développement harmonisé des peuples, la promotion de la Science, l’épanouissement de l’Homme. 

C’est à cet homme que nous disons « joyeux anniversaire » et prions Allah SWT de lui prêter une longue vie, une santé de fer et la force de continuer à être le témoin privilégié du développement harmonieux et paisible de son cher pays qu’il  aime tant et qui s’appelle, tout simplement, le Sénégal. La renommée de notre pays ne s’est pas définie par sa superficie, mais elle est portée par la notoriété de ses fils. Il me plaît de citer parmi ceux-ci, le Professeur Amadou Mahtar Mbow.

Pape Ibrahima Bèye, 

Ancien Secrétaire général du Comité national du Mémorial de Gorée-Almadies,                                                              



Continue Reading
Comments