Connect with us

Monde

Roberto Martinez (Belgique) contre un boycott de la Coupe du monde au Qatar

Roberto Martinez est le sélectionneur de la Belgique depuis 2016. (J. Jacobs /Presse Sports) Le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, a déclaré que ce serait une erreur de boycotter la Coupe du monde 2022, organisée au Qatar, visé par des accusations concernant les conditions de vie des travailleurs migrants qui construisent des stades. « Ce serait une…

Published

on

Roberto Martinez (Belgique) contre un boycott de la Coupe du monde au Qatar

Le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, a déclaré que ce serait une erreur de boycotter la Coupe du monde 2022, organisée au Qatar, visé par des accusations concernant les conditions de vie des travailleurs migrants qui construisent des stades.,

Roberto Martinez est le sélectionneur de la Belgique depuis 2016. (J. Jacobs /Presse Sports)

Roberto Martinez est le sélectionneur de la Belgique depuis 2016. (J. Jacobs /Presse Sports)

Le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, a déclaré que ce serait une erreur de boycotter la Coupe du monde 2022, organisée au Qatar, visé par des accusations concernant les conditions de vie des travailleurs migrants qui construisent des stades.

« Ce serait une grosse erreur. Il est temps de faire face à cette situation et boycotter la Coupe du monde ne serait pas la solution », a déclaré vendredi le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, en conférence de presse.

Le technicien espagnol était interrogé quelques jours après la publication d’un article du quotidien britannique The Guardian qui affirme que 6 500 ouvriers étaient morts dans le pays depuis l’attribution de l’organisation de la compétition au Qatar, en 2010. Des chiffres que le Qatar conteste. Le pays est sous le feu de critiques d’organisations de défense des droits humains pour son traitement des travailleurs migrants, dont beaucoup viennent d’Inde ou du sous-continent indien.

« Pour le moment, nous savons tous à quel point la Coupe du monde se déroulant au Qatar est une occasion unique de porter les yeux du monde sur tous les aspects qui ne sont pas corrects dans la société, a développé Martinez. Nous savons qu’il y a eu de gros problèmes, mais nous savons aussi que grâce à la Coupe du monde, le gouvernement qatarien a déjà mis les choses en place, et nous suivons toutes les institutions des droits de l’homme. »

Martinez « ne pense pas que le boycott soit une bonne solution, c’est presque tourner le dos à un problème ». Ces derniers jours, la Norvège ou l’Allemagne ont fustigé l’organisation du Mondial au Qatar.

publié le 26 mars 2021 à 17h37

Continue Reading
Comments