Connect with us

SPORTS

Pas de karaté aux JO de 2024 : Tony Estanguet assume vouloir des sports «qui cartonnent sur les réseaux sociaux»

Ça a été l’une des images fortes de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo. Steven Da Costa, champion olympique de karaté (kumité -67 kg) a défilé comme porte-drapeau de la délégation française. Un honneur, et une reconnaissance. Mais dans trois ans il ne sera pas à Paris, il ne pourra pas participer…

Published

on

Pas de karaté aux JO de 2024 : Tony Estanguet assume vouloir des sports «qui cartonnent sur les réseaux sociaux»

Le président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a défendu le choix de retirer le karaté de la liste des sports présents lors des prochains JO.,

Ça a été l’une des images fortes de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo. Steven Da Costa, champion olympique de karaté (kumité -67 kg) a défilé comme porte-drapeau de la délégation française. Un honneur, et une reconnaissance. Mais dans trois ans il ne sera pas à Paris, il ne pourra pas participer aux JO de 2024, car le karaté sport additionnel à Tokyo ne sera pas au programme. Le comité d’organisation a préféré le surf, l’escalade, le skateboard et le breakdance.

Cette décision annoncée en février 2019 avait crée la polémique et a récemment été remise en cause par Steven Da Costa lui-même, au sortir de son combat pour la médaille d’or « J’espère qu’en voyant ça, ils peuvent essayer de changer la décision. On a un sport magnifique, on gagne énormément de points, et on ramène quand même de l’or pour la France. »

Absence du karaté aux JO de #Paris2024 : « Il y a déjà cinq sports de combat. On avait la possibilité de rajouter quatre sports. En allant chercher des sports urbains comme le break dance et le skate board, on va chercher des sports que les jeunes regardent », plaide Tony Estanguet pic.twitter.com/O5EIkJYDJO

— franceinfo (@franceinfo) August 9, 2021

Il n’a visiblement pas été entendu par Tony Estanguet, patron de Paris 2024. Interrogé sur France Info ce lundi matin il a déclaré que le choix s’était porté « sur des sports qui cartonnent sur les réseaux sociaux et que les jeunes regardent énormément. Le surf et l’escalade apportent une dimension très spectaculaire et différente des sports déjà au programme. »

Le champion olympique de canoë-kayak aux JO de Sydney, Londres et Pékin a ensuite reconnu que Steven Da Costa est « un grand champion, qui a été très solide ». Puis, il a ajouté qu’il « regrette qu’il n’y ait pas de karaté en 2024 mais le rôle du comité d’organisation c’est de trouver cet équilibre, de garder la sobriété des Jeux, de lutter contre le gigantisme en rajoutant des sports et des athlètes ».

En France, la Fédération de karaté compte 252 700 licenciés dans près 4 900 clubs.

Continue Reading
Comments