Connect with us

suspension

Pro D2: très lourde suspension pour Radosavljevic après ses propos racistes

La commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) a infligé une suspension de 26 semaines de matchs de compétition officielle à Ludovic Radosavljevic (32 ans), auteur de propos racistes contre le joueur de Nevers, Christian Ambadiang.La sanction est tombée pour Ludovic Radosavljevic. Le demi de mêlée de Provence Rugby a été suspendu…

Published

on

Pro D2: très lourde suspension pour Radosavljevic après ses propos racistes

La commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) a infligé une suspension de 26 semaines de matchs de compétition officielle à Ludovic Radosavljevic (32 ans), auteur de propos racistes contre le joueur de Nevers, Christian Ambadiang.,

La commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) a infligé une suspension de 26 semaines de matchs de compétition officielle à Ludovic Radosavljevic (32 ans), auteur de propos racistes contre le joueur de Nevers, Christian Ambadiang.

La sanction est tombée pour Ludovic Radosavljevic. Le demi de mêlée de Provence Rugby a été suspendu 26 semaines de matchs de compétition officielle par la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR), ce jeudi. Il avait été entendu mercredi pour s’expliquer après avoir tenu des propos racistes en direction de l’ailier de Nevers Christian Ambadiang, le 4 septembre dernier.

Le joueur camerounais avait dénoncé les propos ignobles tenus par son adversaire: « Je vais te brûler mangeur de bananes ». Radosavljevic a été reconnu responsable « ‘d’infractions verbales et provocations’ et plus particulièrement ‘d’agression verbale (incluant, toute agression basée sur la religion, la couleur, la nationalité, l’origine ethnique, l’orientation sexuelle).' »

Il ne pourra rejouer que pour les deux derniers matchs de la saison

Sa suspension couvre donc une période de sept mois et demi et prendra fin le 25 avril 2022. Il pourra rejouer les deux derniers matchs de la saison de Pro D2. Il risquait jusqu’à 52 semaines de suspension mais la sanction a été rabaissée puisque le joueur a reconnu les faits, qu’il a présenté ses « remords » sur les réseaux sociaux et lors de son audition hier, mais aussi parce que son casier disciplinaire était vierge.

« Compte-tenu de la particulière gravité de la situation et de la nature des faits qui lui sont reprochés, la commision de discipline et des règlements a déterminé le point d’entrée de l’infraction à 52 semaines, soit la sanction maximale encourue, indique la communiqué de la LNR. Après prise en compte de la reconnaissance spontanée par le joueur des faits qui lui sont reprochés une fois la rencontre terminée, sur les réseaux sociaux et à l’audience, la sanction a été réduite par la commission de 26 semaines de matchs de compétition officielle. »

Dans un message sur Instagram, l’ancien joueur de Clermont avait regretté ses propos. « Suite aux récents évènements, et après des excuses déjà formulées immédiatement dans les vestiaires, je tiens à présenter aujourd’hui publiquement et officiellement mes excuses à Christian Ambadiang (22 ans), pour mes propos qui sont inacceptables, a-t-il écrit. Suite à un enchaînement d’évènements dans un contexte de match tendu, mes mots ont dépassé ma pensée. Je mesure la gravité de mes actes et j’en prends l’entière responsabilité en m’excusant aussi auprès de toutes les personnes que cela a pu choquer. Cela ne fait pas partie de mes valeurs, ni de celles que je transmets à mes enfants. Je reste un humain qui fait des erreurs et qui apprend de celles-ci. »

Continue Reading
Comments