Connect with us

Uncategorized

PSG : les émouvantes confessions de Juan Bernat sur son retour sur les terrains

La suite après cette publicité Plus d’un an. La dernière apparition de Juan Bernat (28 ans) sur un terrain de Ligue 1 remontait au 16 septembre 2020, contre le FC Metz (1-0). Une grave blessure au genou est venue stopper la trajectoire du latéral gauche, excellent depuis son arrivée au Paris SG à l’été 2018…

Published

on

PSG : les émouvantes confessions de Juan Bernat sur son retour sur les terrains

Juan Bernat est redevenu footballeur ce vendredi soir en entrant en jeu contre Angers (2-1, 10e journée de Ligue 1). L’Espagnol était ému après la rencontre.,

La suite après cette publicité

Plus d’un an. La dernière apparition de Juan Bernat (28 ans) sur un terrain de Ligue 1 remontait au 16 septembre 2020, contre le FC Metz (1-0). Une grave blessure au genou est venue stopper la trajectoire du latéral gauche, excellent depuis son arrivée au Paris SG à l’été 2018 en provenance du Bayern Munich. Après une longue rééducation et des complications, l’Espagnol est revenu à la compétition ce vendredi soir, face à Angers (2-1, 10e journée de L1), entrant en jeu en seconde période en lieu et place d’Abdou Diallo.

Un moment fort accompagné des encouragements et des applaudissements nourris du public du Parc des Princes. Présent en zone mixte à l’issue de la partie, l’Ibère n’a pu cacher son intense émotion. «Heureux. J’étais très heureux de retrouver le terrain, de jouer au football, de faire ce que j’aime le plus. Je me sens très heureux. Aujourd’hui (vendredi), c’est un jour très important pour moi, parce que ça a été un chemin très très long, plus d’un an. J’ai eu la chair de poule quand j’ai entendu le public chanter mon nom. Je suis très heureux d’être de retour», a-t-il confié.

S’il savoure autant, c’est que l’international ibérique (11 sélections, 1 but) a un temps pensé au pire face aux difficultés rencontrées pendant sa convalescence. «J’espère que le plus compliqué est derrière moi et je regarde vers l’avenir. Ç’a été difficile, parce que c’est une blessure qui s’est compliquée. J’ai dû passer sur le billard trois fois. Normalement, une blessure de ce genre, c’est entre 5 et 7 mois pour revenir. Moi, j’ai mis 13 mois, presque le double. Il y a des moments difficiles, où tu penses que le genou ne répondra plus. C’est dur. J’ai eu beaucoup de mal à le vivre. Je veux oublier, laisser ça derrière moi, être heureux et faire ce que j’aime à nouveau», a-t-il lâché

Pendant son absence, le club de la capitale a recruté le jeune international lusitanien Nuno Mendes (19 ans), sous la forme d’un prêt avec option d’achat en provenance du Sporting CP. Un choix que l’ancien pensionnaire du Valence CF comprend totalement. «Il y a beaucoup de concurrence dans l’équipe, le PSG a très bien recruté, nous avons une très bonne équipe. On veut tout gagner, c’est normal qu’il y ait de beaucoup de concurrence. Il faut être au top pour se battre pour sa place et, à la fin, c’est l’entraîneur qui fait ses choix», a-t-il conclu. Un combat après l’autre.

Continue Reading
Comments