Connect with us

Uncategorized

« Drive To Survive » : Verstappen refuse de participer à la saison 4 du documentaire de Netflix sur les coulisses de la F1

Si l’amour dure trois ans, paraît-il, dans le cas de la série Netflix Drive to Survive et de Max Verstappen on parlera plutôt de trois saisons. Alors que la plateforme américaine a émerveillé ses abonnés et donné un joli coup de pub à la Formule 1 ces trois dernières années, celle-ci est actuellement en plein tournage de la…

Published

on

« Drive To Survive » : Verstappen refuse de participer à la saison 4 du documentaire de Netflix sur les coulisses de la F1

Le pilote Red Bull accuse la plateforme américaine de prendre certaines libertés avec la réalité dans son documentaire sur les coulisses de la F1,

Si l’amour dure trois ans, paraît-il, dans le cas de la série Netflix Drive to Survive et de Max Verstappen on parlera plutôt de trois saisons. Alors que la plateforme américaine a émerveillé ses abonnés et donné un joli coup de pub à la
Formule 1 ces trois dernières années, celle-ci est actuellement en plein tournage de la saison 4. Une saison qui devra se passer du pilote Red Bull Max Verstappen qui a refusé de répondre aux demandes d’interview des réalisateurs, visiblement agacé par la manière dont ceux-ci ont relaté les faits lors de la saison 2020.

Lors d’une interview accordée à Associated Press, l’actuel leader du championnat du monde a étayé les raisons pour lesquelles il avait dit stop. « Je comprends que cela doit être fait pour stimuler la popularité [de la F1] aux États-Unis, mais de mon côté, en tant que pilote, je n’aime pas en faire partie. Ils ont inventé des rivalités qui n’existent pas vraiment. J’ai donc décidé de ne pas en faire partie, et je n’ai plus donné d’interview parce qu’il n’y a en fait rien à montrer. Je ne suis pas vraiment du genre à faire dans la dramaturgie, je veux juste des faits et des choses réelles », a expliqué le Hollandais.

Un coup dur pour Netflix

Pour Zak Brown, le PDG de Red Bull Racing, Netflix a en effet pris « quelques libertés » sur le récit de la saison 2020. « On m’a récemment demandé si je grimaçais en le regardant, et la réponse franche est : oui, constamment », a de son côté admis Christian Horner, le directeur sportif de l’écurie.

Cette décision de Verstappen est un gros caillou (voire un rocher) dans la godasse du géant américain puisque le pilote se tire la bourre cette saison avec Lewis Hamilton pour le titre de champion du monde des pilotes. Une saison 4 privée de l’un de ses personnages principaux, c’est forcément moins excitant.

Continue Reading
Comments