Connect with us

Monde

Eliminatoire de la Coupe du monde féminine 2023 : les Bleues en passent onze à l’Estonie et continuent leur ma

L’équipe de France engrange une troisième victoire en autant de rencontres et conserve la tête du groupe I.L’équipe de France féminine continue de tout emporter sur son passage sur la route du Mondial. Sa dernière victime se nomme l’Estonie, qu’elle a battue sans difficulté vendredi 22 octobre, sur la pelouse du stade Duvauchelle de Créteil…

Published

on

Eliminatoire de la Coupe du monde féminine 2023 : les Bleues en passent onze à l’Estonie et continuent leur ma

L’équipe de France engrange une troisième victoire en autant de rencontres et conserve la tête du groupe I.,

L’équipe de France engrange une troisième victoire en autant de rencontres et conserve la tête du groupe I.

L’équipe de France féminine continue de tout emporter sur son passage sur la route du Mondial. Sa dernière victime se nomme l’Estonie, qu’elle a battue sans difficulté vendredi 22 octobre, sur la pelouse du stade Duvauchelle de Créteil (11-0). Un score fleuve porté par tout le collectif, puisque huit buteuses différentes se sont illustrées. Un mois après leur match contre la Grèce, les Bleues inscrivent à nouveau au moins 10 buts lors d’une rencontre.

C’est terminé au stade Dominique-Duvauchelle, victoire de l’Equipe de France face à l’Estonie ! (11-0) #FRAEST #FiersdetreBleues

@laura_pestel pic.twitter.com/hDeEriqCXI

— Equipe de France ⭐⭐ (@equipedefrance) October 22, 2021

Avec cette troisième victoire, les joueuses de Corinne Diacre confortent leur avance en tête de leur groupe de qualification, deux points devant le pays de Galles. Pour leur prochain match, elles se déplacent sur la pelouse du Kazakhstan, mardi 26 octobre.

Dès la fin de la première période, tous les voyants étaient déjà au vert. Cinq réalisations de cinq buteuses différentes, 88% de possession, 22 tirs, soit un toutes les deux minutes. Après 45 minutes, les Estoniennes n’avaient franchi la ligne centrale qu’à de rares reprises. Pauline Peyraud-Magnin, la gardienne, n’avait touché que deux ballons.

Dominatrices dans tous les secteurs de jeu, de la première à la dernière minute, les joueuses de Corinne Diacre n’ont jamais tremblé. Elles ont construit les offensives, avec Charlotte Bilbault, Sakina Karchaoui et Delphine Cascarino à la baguette. Elles ont capitalisé sur les coups de pied arrêtés, sur penalty, par l’intermédiaire d’Eve Perisset (25e), sur corner, grâce aux coups de tête d’Aïssatou Tounkara, capitaine du soir (72e).

Eve Perisset célèbre son penalty contre l'Estonie, à Créteil, le 22 octobre 2021. (MATTHIEU MIRVILLE / AFP)

Elles ont aussi profité des erreurs défensives de leurs adversaires, un ballon mal jugé par la gardienne, Karina Kork, sur une frappe de Sandie Toletti, un but contre-son-camp de Maria Orav, sous la pression, au retour des vestiaires (52e). Enfin, elles ont beaucoup tenté, portées par leur jeunesse, et les entrées intéressantes de Viviane Asseyi, Melvine Malard, et Kenza Dali, qui a inscrit le onzième et dernier but des Bleues. Le 1000e de leur histoire, pour les chiffres et les records.

Continue Reading
Comments