Connect with us

Sport

La mise au ban du sport russe pour tenter d’influer sur Vladimir Poutine

Tous sports Guerre en Ukraine exclusivité abonnés À l’heure où Vladimir Poutine cherche à mettre l’Ukraine à sa botte et brandit la menace nucléaire, le sport russe se trouve emporté malgré lui dans ce chaos. Vladimir Poutine avec Gianni Infantino lors de la finale de la Coupe du monde 2018. (P. Lahalle/L’Équipe) Tous sports Guerre…

Published

on

La mise au ban du sport russe pour tenter d’influer sur Vladimir Poutine

À l’heure où Vladimir Poutine cherche à mettre l’Ukraine à sa botte et brandit la menace nucléaire, le sport russe se trouve emporté malgré lui dans ce chaos.,

Tous sports

Guerre en Ukraine

exclusivité abonnés

À l’heure où Vladimir Poutine cherche à mettre l’Ukraine à sa botte et brandit la menace nucléaire, le sport russe se trouve emporté malgré lui dans ce chaos.

Vladimir Poutine avec Gianni Infantino lors de la finale de la Coupe du monde 2018. (P. Lahalle/L'Équipe)

Vladimir Poutine avec Gianni Infantino lors de la finale de la Coupe du monde 2018. (P. Lahalle/L'Équipe)

Vladimir Poutine avec Gianni Infantino lors de la finale de la Coupe du monde 2018. (P. Lahalle/L’Équipe)

Tous sports

Guerre en Ukraine

exclusivité abonnés

À l’heure où Vladimir Poutine cherche à mettre l’Ukraine à sa botte et brandit la menace nucléaire, le sport russe se trouve emporté malgré lui dans ce chaos.


Jean-Christophe Collin

mis à jour le 27 février 2022 à 18h42

La guerre lancée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine est en passe d’isoler totalement la Russie du reste de la planète. Et les sportifs russes avec. Le monde du sport s’apprête à boycotter l’ensemble des compétitions en Russie ou à refuser d’affronter des Russes. Ces refus partent d’abord d’une position de principe : on ne peut pas « jouer » avec une équipe d’un pays dont l’armée envoie des missiles sur la population ukrainienne. L’objectif de ce boycott est de participer à la pression mise sur le Kremlin. Dans l’histoire, le sport a parfois été utilisé pour isoler un pays et faire pression sur ses dirigeants. Comme le boycott de l’Afrique du sud durant les années d’apartheid, depuis 1963 pour le foot, 1970 pour l’athlétisme, 1979 pour le tennis… jusqu’en 1991. Les Jeux Olympiques de Moscou en 1980 avaient été boycottés par 66 nations suite à l’invasion de l’Afghanistan par l’Armée Rouge en décembre 1979. Ces initiatives n’ont pas fait chuter ces régimes mais ont participé à leur déstabilisation.