Connect with us

Politique

Le député Moussa Sané met en garde Ousmane Sonko – Senpresse.net

Published

on


« Que Sonko et ses partisans se le tiennent pour dit ». Tel est l’avertissement que la Centrale de la communauté casamancaise de Dakar et sympathisants, a lancé à l’endroit de l’opposant maire de Ziguinchor. « Il n’y aura de remake de mars 2021  Les menaces et les vociférations de Yewwi Askan wi ne nous ébranlent point », ont prévenu les responsables de ladite centrale.

Photo: le député Moussa Sané entouré de El Karim Ndiaye à gauche et Abdoulaye Dièmé lors de la conférence de presse de la Centrale à Grand Yoff

Réunis hier en conférence de presse pour examiner l’actualité politique nationale relative aux dépôts des listes et à la décision du Conseil constitutionnel, le député Moussa Sané, Coordonnateur de la centrale et camarades, ont multiplié les mises en garde à l’endroit du détracteur le plus en vue de leur régime.

Très en verve, les responsables de la centrale se sont rués sur les brancards pour sommer au leader de Pastef de se départir de son comportement de va-t-en-guerre. « La Centrale constate, comme par le passé, le comportement inacceptable, antirépublicain et anti-démocratique de Ousmane Sonko qui constitue désormais un danger public pour toute la nation entière », a prévenu Moustapha Dièmé, responsable de la centrale s’empressant d’ajouter « la Centrale de la Communauté casamancaise condamne sans réserve les appels à l’insurrection lancés par Ousmane Sonko articulés à des attaques récurrentes, infondées et injustifiées sur l’administration et les institutions de la Republique ».  Mieux,  avertisseront-ils, « il urge de rappeler à l’opposition que la mauvaise foi, la manipulation et les menaces de Ousmane Sonko ne peuvent plus prospérer car les élections se tiendront à date échue. Et que toute personne qui tenterait de porter atteinte à la paix sociale, à la quiétude des populations ou de saboter le bin déroulement du vote, constatera à ces risques et périls, que rien ne sera plus comme avant ».

Dans son réquisitoire de feu à l’endroit du maire de Ziguinchor, la tête de file de la centrale de la communauté casamancaise de Dakar, n’a pas fait dans la dentelle pour mettre en garde. « Les menaces de Sonko doivent cesser. Il faut qu’il arrête ses attaques contre le président Macky Sall contre les institutions. Nous ne pouvons pas laisser ce gars insulter le président Macky Sall et Aminata Touré. À partir d’aujourd’hui, nous ne tolérons aucune attaque de Sonko. Il est temps de l’arrêter », a-t-il lancé invitant les parents à conscientiser leurs enfants à ne pas répondre aux appels à l’insurrection de Sonko. Selon le député Moussa Sané, les appels à l’insurrection lancés par Ousmane Sonko surgissent au moment où les dakarois attendent l’arrivée du Khalife général des mourides. « Au moment où les populations de Dakar attendent impatiemment l’arrivée du Khalife général des mourides, lui Ousmane Sonko n’a rien trouvé que d’appeler les jeunes à manifester dans les rues ». « Ce Monsieur ne mérite aucun respect », a-t-il pesté invitant au successeur de Abdoulaye Baldé à « se concentrer sur sa mairie où les populations de Ziguinchor qui l’ont élu attendent les solutions sur leurs doléances ».

Ainsi le Coordonnateur de la centrale de la communauté casamancaise de Dakar, lancera un appel aux jeunes de la coalition Benno bokk yakaar à se dresser contre Ousmane Sonko ».

Par Senpresse.net

Continue Reading
Comments