Connect with us

pression

Nantes : Kita répond au coup de pression de Kombouaré !

Par Damien Da Silva – Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 15/08/2022 à 17h02 Après le message envoyé par l’entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré sur le mercato d’été, le président des Canaris Waldemar Kita a répondu à son coach. Et le dirigeant polonais n’a pas l’intention de se laisser dicter ses décisions.Waldemar Kita a…

Published

on

Nantes : Kita répond au coup de pression de Kombouaré !

Après le message envoyé par l’entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré sur le mercato d’été, le pr&eacute …,

Par Damien Da SilvaActu Ligue 1, Mise en ligne: le 15/08/2022 à 17h02

Après le message envoyé par l’entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré sur le mercato d’été, le président des Canaris Waldemar Kita a répondu à son coach. Et le dirigeant polonais n’a pas l’intention de se laisser dicter ses décisions.

Nantes : Kita répond au coup de pression de Kombouaré !

Waldemar Kita a lâché ses vérités.

«Non seulement il ne faut pas des départs, mais il faut surtout des arrivées. C’est le message que je fais passer à ma direction depuis un moment. Je suis capable d’attendre mais je ne vais pas attendre longtemps ! Cela a le mérite d’être très clair.»

En marge du nul contre Lille (1-1) vendredi en Ligue 1, l’entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré a lâché ses vérités sur le mercato en cours au micro de Prime Vidéo. Remonté, le coach des Canaris a mis un vrai coup de pression à son président Waldemar Kita.

Kita répond à Kombouaré

Sauf que de son côté, le dirigeant polonais n’entend pas se laisser dicter ses décisions par l’ancien Parisien. Dans les colonnes du quotidien L’Equipe ce lundi, Kita a répondu, très clairement, au Kanak. «C’est classique, j’ai l’habitude. L’entraîneur est inquiet mais la première personne inquiète, c’est moi. Il ne faut pas oublier que le marché ne bouge pas beaucoup et que c’est pareil dans tous les clubs», a rappelé Kita, avant de faire un point sur l’effectif.

«On n’a pas fait partir de joueurs non plus : sur les six qui nous ont quittés, il n’y avait qu’un seul titulaire. Parfois, les entraîneurs et les dirigeants n’ont pas la même façon de voir les choses : nous, c’est sur du long terme ; eux, c’est chaque dimanche. Mais il ne faut pas non plus dire qu’il n’y a pas de joueurs. Après, qu’ils conviennent ou pas, c’est autre chose… Aujourd’hui, on veut garder le groupe qu’on a», a-t-il précisé, en étant prêt à faire des efforts pour tenter de conserver les cadres Alban Lafont, Ludovic Blas et Moses Simon.

La pression, ça ne marchera pas

Sans surprise, Kita a déjà réalisé une mise au point auprès de Kombouaré. Et la stratégie du technicien français, avec un coup de pression via les médias, n’a visiblement pas été appréciée. «Après le match, je lui ai dit qu’on allait essayer de prendre deux ou trois joueurs. Je suis prêt à acheter mais pas à acheter pour acheter. Si on me propose un joueur à 20 M€ et que j’estime que ce n’est pas pour nous, je dirai non. Moi, je suis un grand garçon, ça fait 20 ans que je suis dans le foot. Je n’ai pas besoin de montrer que je prends des initiatives ou qu’on me mette la pression. Ça ne marche pas avec moi. Il faut être correct», a terminé le boss du FCN. Qualifié pour la Ligue Europa après le sacre en Coupe de France, Nantes connait en tout cas quelques tensions cet été…

Que pensez-vous des propos du président du FC Nantes Waldemar Kita ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL  
AIDE

Pour signaler un abus, contactez

Ajouter un commentaire …
Les insultes sont passibles d’une amende de 12.000€ et jusqu’à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste.
N’oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu’en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.

Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook





 
 




Ligue 1 – les fiches CLUB






 A SUIVRE






Continue Reading
Comments