Connect with us

Santé

L’ELECTRIFICATION DE DIALAMBERE: Une confirmation de la pertinence des politiques publiques initiées par le président Macky Sall ( Par Bouna KOITA)

Published

on


Dialambéré, territoire rural situé à 45 km de Kolda a bénéficié grandement de la territorialisation des politiques publiques du Gouvernement du Sénégal à partir de 2015 avec une large part à l’électrification rurale grâce au Plan Sénégal Emergent (PSE).

Un cadre de référence atypique

Un statut très jeune: du simple gros village à la commune de plein exercice en passant par l’étape de la communauté rurale (2009-2014).  La commune est née de l’acte III de la décentralisation en juin 2014, cette commune forte de 17213 âmes[i]et de 69 villages et Hameaux est située dans le département de Kolda. 

 Un territoire vaste aux potentialités méconnues et non valorisées:

Son étendue (proche de la Guinée Bissau vers Coumbacara et de la Gambie vers Mampatim) et est limitée par cinq communes : Fafacourou et Badion dans le département de Médina Yéro Foulah et Mampatim, Bagadagdji, Dabo et Coumbacara dans le département de Kolda.

Son immense massif forestier de Kandiator équivalant à 14 fois le stade de France qui regorge de beaucoup d’espèces Faune (plusieurs espèces d’oiseaux, phacochère…) et Flore, de mares pastorales et sauvages. Ces ressources naturelles attirent malheureusement les populations (la plupart des jeunes) faute d’emplois qui s’adonnent au trafic illicite de bois pour disent-ils gagner leurs vies. En 2020, une convention signée avec l’Agence de la Reforestation et de la Grande Muraille Verte (ASERGMV) prévoit  une série d’activités de reforestation dans le cadre d’une pépinière communale avec des Agents d’Appui recrutés au sein de la Commune tarde à voir le jour.

Sa mare aux crocodiles à Vélingara Pathé qui,  faute de considération-restauration constitue une violation de la convention des Nations Unies sur la protection des espèces rares en voie de disparition. Toutes les tentatives d’en faire une Réserve Naturelle Communautaire (RNC) sont restées vaines.

Un PDC[ii]datant de 2020, réalisé par l’Agence Régionale de Développement de Kolda, a été adossé au territoire afin que les actions de développement qui y sont été menées soient en rapport entre les acteurs[iii]  et le territoire. La territorialisation des politiques publiques du gouvernement du Sénégal en articulation avec le PDC y a trouvé tout son sens. Tous les domaines de compétences des Collectivités Territoriales sont concernés par la mise réalisations infrastructures de base qui répondaient à la demande et satisfaisaient des besoins vitaux[iv] jusque- là étaient non pris en compte par l’Etat du Sénégal depuis 1960. A Dialambéré tout était prioritaire en 2014. La question de l’électricité était la priorité des priorités pour tous les dialambérois.  Ce fut un dur labeur dans la mesure où plusieurs obstacles, facteurs bloquants (financements, défaillance techniques, retards …se sont dressés face à  ce vaste  et ambitieux chantier.  Ce n’est qu’en 2016, qu’un ambitieux programme de mixte énergétique a démarré :

Avec l’énergie solaire avec l’ASER[v]. En effet, 07 mini-centrales solaires ont été affectées et réparties sur 7 villages:

LIEUX – villages ASER-ECREEE  ASER-GUFF
NGOCKHY X  2016
BASSOUM X 2016
CEWAL LAO X  2016
DIATTAMINE   X en cours
NGOUNDOUMANE   X en cours
KANDIATOR   X en cours
BASSOUM   X en cours

Et l’énergie électrique avec le Programme d’Urgence de Développement Communautaire[vi] en collaboration avec l’ASER a alimenté avec la dorsale Kolda –Diaobé tous les villages et hameaux situés sur la Route Nationale 6 (RN6) qui sont : Thiarra Counda, Thiarra (Peul et mandingue), Sintian Mama Wonto, Sintian Dialambéré, Médina Koundié,  Coumanbouré, Sinthiang Coumanbouré,  Vélingara Haba et une large part  pour Dialambéré chef-lieu de la commune  avec ses 1800 habitants, sa mairie, son poste de santé, sa case des tout-petits, son collège, son école primaire, son collège et son stade municipal. La mise en service de l’électricité à Dialambéré chef-lieu a été célébrée en  grande pompe.  Dialambéré, illuminée par le PUDC, c’était le 17 décembre 2022, les populations sont sorties en masse pour «fêter leur courant» et dire merci à l’Etat du Sénégal.

Car en réalité, ce courant-là, rêvé depuis 1960, a aujourd’hui réellement changé la vie des dialambérois. Comme quoi,  tant qu’il y a la vie, il y a du Yaakaar.


[i] Sources: Statistiques du recensement administratif de 2020

[ii]  PDC : Plan de Développement Communal 2020-2025

[iii] Les acteurs : Populations, GPF, OCB, CDV, partenaires au développement

[iv] Pyramide d’Abraham Maslow

[v] ASER : Agence Sénégalaise d’Electrification rurale

[vi] PUDC : Programme d’Urgence de Développement Communautaire

Bouna KOITA, Expert en Politiques Publiques, membre du Club Sénégal Emergent et Ancien Maire de Dialambéré (2014-2022)

Continue Reading
Comments