Connect with us

Politique

«je n’ai pas été autorisé à être sur le terrain»

Published

on


Absent de la rencontre contre la Serbie (3-3), le portier des Lions Indomptables était annoncé partant de la sélection nationale, à la surprise générale et en raison d’un différent avec son sélectionneur. Mais André Onana a livré sa version des faits, via un communiqué.

C’est une affaire qui a fait beaucoup de bruit, ces dernières heures. Avant de disputer un match décisif face à la Serbie (3-3), le Cameroun avait dû faire sans André Onana, en raison d’un comportement non disciplinaire avec son sélectionneur, Rigobert Song. Plus tard, les médias annonçaient que le portier de l’Inter Milan avait été écarté du groupe et avait choisi de quitter les Lions Indomptables et le Qatar. Une situation inattendue.

En conférence de presse, Rigobert Song avait confirmé l’information, en restant flou sur les raisons de la mise à l’écart du portier de 26 ans. «Je lui ai demandé d’attendre et nous verrons s’il va rester avec nous. Il faudra qu’il revienne dans les règles. L’équipe est plus importante que les intérêts de l’individu». Mais dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux, le gardien des Lions Indomptables a donné sa version des faits à propos de cette affaire.

«je n’ai pas été autorisé à être sur le terrain»
«Je tiens à exprimer mon affection pour mon pays et les Lions Indomptables. Hier, je n’ai pas été autorisé à être sur le terrain pour aider le Cameroun, comme je le fais toujours, à atteindre les objectifs de l’équipe. Je me suis toujours comporté de manière appropriée, et pour mener l’équipe vers le succès. J’ai mis tous mes efforts et mon énergie afin de dénouer les liens d’une situation ambiguë, mais je n’ai pas rencontré la réceptivité espérée».

«Cependant, je considère et respecte toujours les décisions des personnes garantes de la gestion et de l’encadrement de notre équipe. Tous mes encouragements vont à mes coéquipiers, car nous avons démontré que nous sommes capables d’aller très loin dans cette compétition. Les valeurs que je promeus en tant que personne et en tant que professionnel sont celles qui m’identifient, et que j’ai hérité de ma famille depuis ma tendre enfance. Représenter le Cameroun est un immense privilège. La Nation d’abord et pour toujours», est-il ajouté. La situation est donc toujours floue, mais André Onana a souhaité tempérer son clash avec son sélectionneur.

Continue Reading
Comments