Connect with us

Monde

Coupe du monde 2022: Stéphanie Frappart va (encore) entrer dans l’histoire de l’arbitrage

La Française Stéphanie Frappart sera la première femme à arbitrer un match de la Coupe du monde masculine, jeudi (20h) au Stade al-Bayt d’Al Khor au Qatar, entre l’Allemagne et le Costa Rica, a annoncé mardi la FIFA.Il aura fallu patienter jusqu’au 12e jour de compétition pour que la FIFA désigne l’une de ses trois…

Published

on

Coupe du monde 2022: Stéphanie Frappart va (encore) entrer dans l’histoire de l’arbitrage

La Française Stéphanie Frappart sera la première femme à arbitrer un match de la Coupe du monde masculine, jeudi (20h) au Stade al-Bayt d’Al Khor au Qatar, entre l’Allemagne et le Costa Rica, a annoncé mardi la FIFA.,

La Française Stéphanie Frappart sera la première femme à arbitrer un match de la Coupe du monde masculine, jeudi (20h) au Stade al-Bayt d’Al Khor au Qatar, entre l’Allemagne et le Costa Rica, a annoncé mardi la FIFA.

Il aura fallu patienter jusqu’au 12e jour de compétition pour que la FIFA désigne l’une de ses trois femmes arbitres centrales disponibles. Jeudi 1er décembre à 20h, Stéphanie Frappart deviendra la première femme de l’histoire à diriger un match de Coupe du monde masculine de football. La Française, 38 ans, a été choisie pour être aux commandes de Costa Rica-Allemagne, rencontre décisive du groupe E au stade al-Bayt d’Al Khor au Qatar.

Stéphanie Frappart sera assistée par la Brésilienne Neuza Back et la Mexicaine Karen Diaz Medina. Le Hondurien Said Martinez sera le quatrième arbitre. À l’assistance vidéo (VAR), l’Américaine Kathryn Nesbitt a été nommée au contrôle du hors-jeu semi-automatique. La parité est respectée: quatre femmes seront ainsi en charge de l’arbitrage dans ce match.

L’équipe dédiée à la VAR sera dirigée par le Canadien Drew Fischer, avec Jérôme Brisard, bien connu des terrains de Ligue 1, comme bras droit. Le très expérimenté italien Massimiliano Irrati a été choisi pour compléter le dispositif, en tant qu’assistant supplémentaire.

Mukansanga et Yamashita attendent leur tour

Trois arbitres centrales et trois assistantes figurent dans le panel de 105 arbitres élaboré pour ce Mondial 2022 au Qatar. Sur les deux premières journées de la phase de groupes, aucune n’a été choisie pour figurer dans un trio principal.

Avant ce Costa Rica-Allemagne, Stéphanie Frappart a toutefois officié en tant que quatrième arbitre (Mexique-Pologne et Portugal-Ghana), comme la Rwandaise Salima Mukansanga et la Japonaise Yoshimi Yamashita, qui sont les deux autres centrales à disposition de la FIFA. Le 1er décembre, elles officieront encore dans ce rôle, respectivement sur Japon-Espagne et Canada-Maroc, alors que certains de leurs homologues ont eu la possibilité de diriger au moins deux rencontres depuis le début du tournoi.

L’ascension de Stéphanie Frappart est fulgurante. Elle est désormais très bien ancrée dans le paysage français et européen de l’arbitrage après avoir été la première femme arbitre en Ligue 2 (2014), puis en Ligue 1 masculine (2019), en Supercoupe d’Europe (2019), en Ligue des champions (2020) et en finale de Coupe de France (2022). « Je suis très émue car ce n’était pas forcément attendu. Une Coupe du monde, c’est le summum », confiait-elle récemment.

Continue Reading
Comments