Connect with us

Zagora : Nouvelle disparition d’une fillette de 5 ans

A un mois d’intervalle, Zagora est le théâtre d’une nouvelle disparition mystérieuse d’une fillette de 5 ans. Maroua aura-t-elle le même destin que la petite Naima Rouhi ? Par Hayat Kamal Idrissi Encore secouée par les remous de l’affaire Naima Rouhi dont le petit corps a été découvert fin septembre dernier dans un ravin, Zagora revit…

Published

on

Zagora : Nouvelle disparition d’une fillette de 5 ans

  A un mois d’intervalle, Zagora est le théâtre d’une nouvelle disparition mystérieuse d’une fillette de 5 ans. Maroua aura-t-elle le même destin que la petite Naima Rouhi ?      …,

A un mois d’intervalle, Zagora est le théâtre d’une nouvelle disparition mystérieuse d’une fillette de 5 ans. Maroua aura-t-elle le même destin que la petite Naima Rouhi ?

Par Hayat Kamal Idrissi

Encore secouée par les remous de l’affaire Naima Rouhi dont le petit corps a été découvert fin septembre dernier dans un ravin, Zagora revit le cauchemar avec un nouveau drame.

Maroua, 5 ans a quitté sa crèche mardi à 12h30 pour disparaitre ensuite sur le chemin du retour. Ne la voyant pas arriver au domicile familial à Douar Tamekchad dans la commune de Bouzeroual, sa famille s’alarme et entame les recherches. Gendarmes, voisins et habitants du douar… tous se mettent à chercher la fillette sans résultats.

Une disparition qui, selon des sources locales, rappelle l’affaire Naima dont les ossements ont été retrouvés 40 jours après sa disparition. Les habitants de Tamekchad craignent d’ailleurs que la petite Maroua ne soit une nouvelle victime d’enlèvement pour accomplir des actes de sorcellerie et de charlatanisme.  On évoque également une autre affaire qui est demeurée sans issue : La disparition du petit Mohamed, 11 ans, de Bni Zouli, qui est toujours introuvable au bout d’un an.

Rappelons que Naima Rouhi a disparu le 17 août dernier. Différentes recherches ont été lancées, aussi bien par la famille et les habitants du douar, que par les autorités compétentes, sans pouvoir la retrouver. Au bout de 40 jours, un berger trouve des ossements d’un petit corps qui sera aussitôt identifié comme étant celui de Naima. Ses parents vont l’identifier à travers ses vêtements et sa chevelure. Une affaire macabre qui remonte en surface avec la disparition de la petite Maroua et qui laisse planer beaucoup de questions quant à la sécurité des enfants dans les zones reculées.

,

Continue Reading
Comments