Connect with us

Sport

Les solutions de Jean-Michel Aulas pour relancer le football français

Par Alexis Pereira Publié le 04/12/2020 15:27 Alors que l’inquiétude grimpe en Ligue 1 et en Ligue 2, sur fond d’affaire Mediapro, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas voit une formidable opportunité de réformer en profondeur le paysage footballistique français. Avec quelques pistes de réflexion. Jean-Michel Aulas n’est pas du genre à s’apitoyer sur…

Published

on

Les solutions de Jean-Michel Aulas pour relancer le football français

Alors que l’inquiétude grimpe en Ligue 1 et en Ligue 2, sur fond d’affaire Mediapro, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas voit une formidable opportunité de réformer en profondeur le paysage footballistique français. Avec quelques pistes de …,

  • Par
    Alexis Pereira


  • Publié le

Alors que l’inquiétude grimpe en Ligue 1 et en Ligue 2, sur fond d’affaire Mediapro, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas voit une formidable opportunité de réformer en profondeur le paysage footballistique français. Avec quelques pistes de réflexion.

Jean-Michel Aulas n’est pas du genre à s’apitoyer sur son sort. S’il reconnaît les effets dévastateurs de la crise liée à la pandémie de Covid-19 et enrage encore de n’avoir pas mené la dernière saison de Ligue 1 à son terme, le patron de l’Olympique Lyonnais ne verse pas dans le pessimisme. «Nous ne sommes pas à l’aube d’un gigantesque retour en arrière», a-t-il lâché dans les colonnes des Échos au sujet de la situation délicate du football français, amplifiée par l’affaire Mediapro.

La suite après cette publicité

L’homme fort de l’écurie rhodanienne préfère voir dans ce moment de difficulté une opportunité de repenser l’organisation du football français et ses à-côtés. «La solution passe plus par la recherche des leviers de croissance que par la réduction des coûts. Il faut aussi tirer parti de cette crise pour repenser l’organisation du foot français», a-t-il expliqué, remettant en cause le système de répartition défini lors de l’attribution des droits TV à Mediapro. «Au lendemain du dernier appel d’offres audiovisuel, on a réparti autrement le gâteau des droits télé. Les plus petits ont voulu toucher plus. La logique serait pourtant que ceux qui contribuent le plus à créer de la valeur touchent davantage».

Une Ligue 3 et des matchs «vendus» à l’unité

Critique, comme à son habitude, JMA s’est aussi montré force de proposition dans cet entretien accordé au quotidien économique, apportant par exemple son soutien à l’idée d’une création d’une Ligue 3 professionnelle. «Plutôt que d’avoir une Ligue 1 et 2 avec 20 clubs professionnels, on pourrait imaginer trois divisions professionnelles avec 16 à 18 clubs et une répartition des droits plus conforme à la réalité économique, avec des recettes liées aux audiences de chacun», a-t-il exposé, se disant également favorable à l’instauration de play-offs de fin de saison pour augmenter l’attrait de la compétition et générer d’autres sources de revenus comme d’autres pays l’ont fait.

Le boss de l’OL s’est aussi montré ouvert au lancement d’une société associée à la Ligue de Football Professionnel pour gérer tout l’aspect de sa commercialisation, avec, en premier lieu, la question des droits télévisés. Avec là encore, des propositions. «Si cela permet d’imaginer de nouvelles formes de commercialisation, comme des matchs à l’unité, ou suivre une équipe, ou passer par des formats digitaux et pas seulement la télévision. Cette crise doit être l’occasion d’une prise de conscience pour le foot français», a-t-il conclu. À bon entendeur.

Continue Reading
Comments