Connect with us

Uncategorized

L’Angleterre tourne en dérision Jürgen Klopp et Pep Guardiola, la menace Zidane plane au-dessus de Pirlo

Par Antoine Grasland Publié le 05/12/2020 11:31 – Mis à jour à 13:04 José Mourinho cartonne les managers de Premier League, la Juve veut anticiper avec Zidane, qui lui reste concentré avec le Real Madrid, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne. José Mourinho se moque…

Published

on

L’Angleterre tourne en dérision Jürgen Klopp et Pep Guardiola, la menace Zidane plane au-dessus de Pirlo

José Mourinho cartonne les managers de Premier League, la Juve veut anticiper avec Zidane, qui lui reste concentré avec le Real Madrid, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.,

  • Par
    Antoine Grasland


  • Publié le


    – Mis à jour à

José Mourinho cartonne les managers de Premier League, la Juve veut anticiper avec Zidane, qui lui reste concentré avec le Real Madrid, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

José Mourinho se moque de ses concurrents

La suite après cette publicité

En Angleterre, les coachs de Premier League ne s’épargnent rien ! Alors que Pep Guardiola et Jürgen Klopp pestent régulièrement sur le calendrier parfois absurde de la Premier League, ceux-ci sont tournés en dérision par le Daily Star qui estime que ce sont des «bébés qui pleurent !» A L’inverse d’un certain José Mourinho, réputé pour se plaindre régulièrement devant les médias. Mais hier, le Portugais a fait l’inverse et a blâmé ses collègues entraîneurs. «Au fait, nous avons joué quatre matches en une semaine et personne ne pleurait ou ne nous soutenait à ce sujet. Et maintenant mes collègues, quand jouent-ils ces matchs ?», a-t-il interrogé en conférence de presse. Le Daily Mirror reprend aussi le terme de «bébés qui pleurent» et indique que Mourinho ouvre les hostilités pour le derby de Londres face à Arsenal demain (17h30, à suivre en direct sur notre site). Face à Mourinho, Klopp et Guardiola prennent cher par les tabloïds. Le Times fait d’ailleurs sa couverture sur cette rencontre contre les Gunners et estime que les Spurs ont l’occasion de prendre un «sacré avantage» en tête de la Premier League.

La Juve veut Zidane pour succéder à Pirlo…

En Italie, ce matin ce qui fait l’actualité ce sont les conséquences du transfert avorté de Luis Suarez à la Juventus. Rappelez-vous l’été dernier, l’Uruguayen était venu à l’université de Pérouse pour passer un examen d’italien qui devait lui permettre d’obtenir la nationalité transalpine afin de s’engager avec la Vieille Dame. Sauf que cet examen aurait été quelque peu truqué. Comme l’affirme le Corriere dello Sport sur sa Une : «La Juve est soupçonnée dans l’affaire Suarez». Le directeur sportif du club est dans le viseur tout comme les examinateurs qui n’avaient pas été très regardants sur les performances linguistiques de l’attaquant. Une affaire qui n’a pas fini de faire parler. Enfin, l’avenir de Zinedine Zidane au Real Madrid est aussi au centre de l’attention. Si le Français venait à quitter l’Espagne, la Juve a déjà coché son nom pour remplacer Andrea Pirlo qui peine à convaincre chez les Bianconeri. Le Quotidiano Sportivo rapporte qu’«Andrea Agnelli, le président de la Juve, a une idée : réserver Zidane s’il quitte le Real.» La Vieille Dame se positionne déjà, juste au cas où…

… sauf que Zidane garde le cap au Real

L’avenir de Zinedine Zidane, justement, ne tient plus qu’à un fil au Real Madrid. Au bord de l’élimination en Ligue des Champions, les Merengues n’avancent pas plus en Liga où ils pointent à une décevante 4e place. Et ce matin ce sont les déclarations du coach français qui s’affichent en Une de AS, notamment car l’ancien numéro 10 des Bleus a été interrogé sur la suite de sa carrière. Alors que la Casa Blanca affronte Séville dans un choc de Liga, Zidane s’est montré ferme sur ses intentions et réaliste sur sa situation. «Je me sens fort… mais je sais où je suis.» Face à Séville, Ramos est toujours absent, mais le technicien français ne veut pas se trouver d’excuses et s’est montré serein en conférence de presse hier. Zidane fait front et cela ne passe pas inaperçu puisque Marca aussi accorde sa Une à l’ancien milieu de terrain et reprend en force ses déclarations. «On va s’en sortir, c’est sûr.» Zidane garde le cap pour les prochaines semaines alors que ses dirigeants lui ont fixé un ultimatum.

Continue Reading
Comments