Connect with us

Uncategorized

L’Imam Ratib de Taïba Niassène demande la levée du blocus.

Published

on


La léthargie notée dans la campagne de commercialisation de l’arachide dans le Saloum due au blocage lié à l’exportation, trouve un écho défavorable chez certains guides religieux dont l’imam Ratib de Taïba Niassène, Cheikh Ibrahima Niass, petit fils de Cheikh Al Islam.

À le croire, l’État doit davantage penser aux femmes et aux paysans qui gagnent dignement leur vie grâce aux centres de collecte installés par les étrangers dans le monde rural. 

Cheikh Ibrahima Niass de fustiger le fait que des camions venant de la Casamance vers la région de Kaolack, soient interceptés pour le paiement d’une taxe s’élevant jusqu’à 30 Fcfa le kilogramme.

Le fils de El Hadj Abdoulaye Niass dit Papa Ass, d’inviter l’État à revoir sa copie dans le cadre de sa politique agricole au grand bonheur des paysans qui commençaient à se frotter les mains en vendant à 300 Fcfa le kg de l’arachide.

De leur côté, les collaborateurs des chinois ont menacé de paralyser la circulation entre Dinguiraye et Nioro. À les croire, plus de 20 mille personnes travaillent dans ce secteur grâce à ces derniers…